BlackBerry : AtHoc prend du galon à Washington


Dominique Lemoine - 21/03/2017

BlackBerry affirme avoir reçu une certification fédérale aux États-Unis pour son logiciel à la demande AtHoc de contrôle de communication de crise.Logo de BlackBerry

Selon BlackBerry, une entreprise de Waterloo en Ontario qui se présente comme étant un fournisseur de logiciels de sécurité, de connectivité et de mobilité pour les organisations, le déploiement de son outil de réponses aux crises AtHoc couvrirait déjà 70 % des employés de l’administration publique fédérale, grâce à des services en mode sur les lieux ou infonuagiques.

BlackBerry soutient que l’autorisation FedRAMP (pour Federal Risk and Authorization Management Program) renforce désormais la crédibilité de son service AtHoc pour être offert à l’administration publique fédérale des États-Unis de manière complètement infonuagique.

De plus, BlackBerry ajoute que ce service infonuagique inclut les technologies AtHoc Alert et AtHoc Connect, qui permettraient à des agences de partager entre elles de l’information « cruciale » en périodes de gestion de crise.

AtHoc Alert permettrait des notifications multicanales et bidirectionnelles sur différents types d’appareils et par l’entremise d’applications mobiles. AtHoc Connect proposerait des capacités de communication entre agences pendant des périodes de gestion de crise. Ces services seraient déjà notamment utilisés par le « département de la Défense » et le département de l’Agriculture.

Lire aussi :

Sécurité : BlackBerry recrute un garde-côte connecté des États-Unis

Le segment des logiciels et services mis de l’avant par BlackBerry

BlackBerry mise sur la sécurité des objets connectés




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+