Véhicules connectés : bataille entre systèmes propriétaires et ouverts

Le développement des véhicules sans conducteur connectés s’accompagne de celui de technologies logicielles.Véhicule connecté

La firme de recherche ABI Research estime que 143 millions d’unités de systèmes d’exploitation seront livrées en 2021 pour équiper des véhicules. Les technologies logicielles développées comprendraient aussi des services infonuagiques de gestion de données, des connexions sans fil 4G LTE et des interfaces numériques.

D’ailleurs, Google, Intel et BlackBerry s’affronteraient déjà pour imposer leurs systèmes Android, Wind River et QNX.

« De plus en plus, les fabricants de voitures et ceux de logiciels collaborent pour créer des systèmes automatisés, a expliqué, par communiqué, Susan Beardslee, analyste chez ABI Research. Certains constructeurs développent même une expertise à l’interne pour rester maîtres de leur structure logicielle. »

L’Open Automotive Alliance de Google, lancée en 2014 pour promouvoir l’intégration du système Android dans les véhicules, regrouperait déjà presque 50 constructeurs automobiles. L’entreprise Qualcomm s’est récemment jointe à Google et a dévoilé une plateforme pour voitures basée sur Android Nougat. Cette plateforme ouverte, qui est encore en développement, ne devrait cependant pas apparaître dans les véhicules avant 2020, estime ABI Research.

« Les solutions libres suscitent des inquiétudes en matière de sécurité avec de potentielles menaces de piratage des fonctions critiques de la voiture, comme son système de freinage ou d’accélération, a ajouté Susan Beardslee. Alors que les solutions propriétaires et libres continuent de vouloir en découdre, développer des modèles collaboratifs sera nécessaire pour répondre à la diversité des besoins des consommateurs et à l’évolution des utilisations. »

Lire aussi:

Comment les TI bousculent l’industrie du transport automobile

Véhicules connectés rappelés par Fiat Chrysler

La voiture connectée de plus en plus présente d’ici 2018

Articles connexes

La souche de rançongiciel ARCrypter expliquée par BlackBerry

Une nouvelle souche de rançongiciel a été détectée par des chercheurs de BlackBerry qui affirment qu'elle aurait frappé des organisations au Canada, en Chine, au Chili et en Colombie.

Google paiera 391 millions de dollars pour avoir induit en erreur les utilisateurs d’Android

Google a accepté de payer 391,5 millions de dollars américains et d'être plus transparent avec les consommateurs sur ses pratiques de confidentialité et de capture de données dans le cadre d'un règlement avec 40 États américains.

Financement de 20 M$ pour Unito afin de façonner l’avenir de la collaboration numérique au travail

Unito, une entreprise québécoise qui développe des logiciels d'automatisation de workflows, vient de compléter une ronde de financement de 20 M$ menée par la CDPQ. De nouveaux investisseurs dont Rainfall Ventures et Investissement Québec rejoignent les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Tom Williams et Mistral Ventures. Ce financement permettra à Unito de renforcer sa présence croissante sur le marché.

85 % des responsables I&O prévoient augmenter leur niveau d’automatisation

Une récente enquête de Gartner révèle que 85 % des responsables de l'infrastructure et des opérations (I&O) qui ne disposent actuellement d'aucune automatisation complète s'attendent à devenir plus automatisés au cours des 2 à 3 prochaines années.

De nombreuses entreprises nord-américaines n’ont pas d’assurance contre la cybercriminalité

De nombreuses organisations nord-américaines n'ont toujours pas de cyber assurance, révèle une nouvelle étude, et celles qui en ont n'ont pas une couverture suffisante.