Une escroquerie téléphonique cible 60 000 personnes au Canada

Environ 60 000 personnes au Canada auraient été visées par une escroquerie téléphonique menée par des robots contrôlés par des fraudeurs situés en Inde, a révélé l’émission Marketplace diffusée sur les ondes de CBC.Illustration du concept de sécurité et d'un écran tactile

Ces personnes ont reçu des appels automatiques les menaçant d’arrestations pour impôts non payés. Les personnes ayant cru à ces intimidations et qui ont donné suite à l’appel ont été mises en relation avec une personne se faisant passer pour un représentant de l’Agence du revenu du Canada. Un faux agent qui n’a pas hésité à les menacer d’arrestation, de perte d’emploi, de saisie de leurs biens et même d’enlèvement de leurs enfants s’ils refusaient de verser de l’argent en bitcoins.

Pour forcer leurs victimes à coopérer, les escrocs auraient utilisé Internet afin de trouver des informations à leur sujet susceptibles de les faire craquer. Ils auraient également eu recours à un logiciel qui permet de garder la ligne même si la personne au bout du fil essaie de raccrocher.

Cette cyberescroquerie, dont le montant est estimé à 10 millions de dollars, serait l’une des plus importantes à avoir touché des personnes au Canada, selon CBC. La GRC a déclaré travailler sur cette affaire avec les autorités indiennes.

Lire aussi :

Fraude en ligne : le Bureau de la concurrence appelle à la prudence

Fraude via les TI : 53 % des consommateurs en seraient victimes

KPMG met en garde contre l’usurpation d’identité de dirigeants d’entreprises

Articles connexes

Starlink introduira un plafond de données au Canada et aux États-Unis

Le service Internet par satellite Starlink comportera un plafond de données pour les utilisateurs canadiens et américains à partir de décembre 2022, a annoncé la société dans des courriels à ses abonnés.

La GRC toujours intéressée par les logiciels de reconnaissance faciale

Malgré les critiques selon lesquelles les logiciels de reconnaissance faciale actuels sont biaisés contre les personnes de couleur, la GRC s'intéresse toujours à la technologie, selon le chef de l'équipe de soutien technique de la GRC.

La performance des réseaux canadiens pratiquement inchangée

La société de recherche sur les réseaux Ookla a récemment publié son analyse trimestrielle de l'Internet mobile et fixe pour le Canada. Avec la prolifération des environnements de travail hybrides, les performances des réseaux deviennent de plus en plus importantes. À cet égard, le rapport démontre que les vitesses mobiles du Canada seraient suffisantes pour prendre en charge la plupart des fonctions de travail à distance comme les réunions Zoom et les applications de bureau à distance.

Inquiets de la résilience Internet et des télécoms de votre entreprise ? Posez ces questions

Les pannes pancanadiennes d'Internet et de réseau cellulaire causées par l'incident de la semaine dernière chez Rogers Communications devraient inciter les décideurs des entreprises de télécommunications et de TI à réfléchir attentivement à la résilience des télécommunications dans les services qu'ils achètent.

Le PDG de Rogers admet que la panne aurait été causée par une opération d’entretien

À la suite de la panne majeure de ses services cellulaires, de câbĺodistribution et d'Internet qui a commencé tôt vendredi matin et qui perdure, le président et chef de la direction de Rogers Communications, Tony Staffieri, a publié un nouveau message expliquant ce que l'entreprise croit en être la cause : « une panne du réseau suite à une mise à jour de maintenance de notre réseau central, qui a provoqué un dysfonctionnement de certains de nos routeurs tôt vendredi matin ».