Un transfert de licences de Shaw vers Rogers nuirait à la concurrence, selon le fédéral


Tom Li - 07/03/2022

Rogers n’obtiendra pas les licences de services sans fil de Shaw, a déclaré le ministre fédéral de l’Innovation, François-Philippe Champagne.

Source : domin_domin / Getty

Dans une déclaration transmise la semaine dernière, le ministre de l’Innovation, de la Science et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a déclaré qu’il « ne permettra tout simplement pas » la proposition de fusion Rogers-Shaw dans sa forme actuelle, surtout en raison du transfert des licences de sans-fil.

« Le transfert des licences de services sans fil de Shaw à Rogers est fondamentalement incompatible avec les politiques de notre gouvernement en matière de spectre et de concurrence entre les services mobiles », a déclaré le ministre Champagne, dans un communiqué.

Bien que cela ne signifie pas que l’accord de 26 milliards de dollars canadiens entre Rogers et Shaw soit annulé, cela signifie que Rogers devra répondre à des critères plus stricts pour se conformer à la réglementation.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

5G dans l’Ouest canadien : Vidéotron gagne une bataille à la Cour fédérale

Résultats des enchères de la bande de 600 MHz

Télécommunications 5G : le fédéral lance des enchères

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine




Tags: , , , , , , , , , , , ,