Résultats des enchères de la bande de 600 MHz

Un total de 104 licences ont été acquises par neuf entreprises en échange d’un montant total de 3,47 milliards de dollars et en prévision de leur transition vers les technologies de prochaine génération.

5G
Image : Getty

Le ministère du Développement économique du Canada affirme que les enchères du spectre de la bande de 600 mégahertz (MHz) se sont terminées le 4 avril dernier, et que les résultats de ces enchères doivent permettre aux grands opérateurs de réseaux « de mettre en place des technologies de prochaine génération », donc basées sur la 5G.

De plus, 40 des licences acquises auraient été acquises par des entreprises régionales de services de connectivité offerts par voie aérienne, grâce au spectre de radiofréquences.

« Les fournisseurs régionaux ont doublé la part de spectre à basse fréquence qu’ils possédaient, ce qui leur permettra d’offrir davantage de services » de télécommunications sans fil et de connectivité mobile, soutient le ministère.

Ce dernier précise que « le spectre de la bande de 600 MHz permet de transmettre les signaux sur de longues distances et de traverser plus facilement les bâtiments que les bandes de spectre à plus haute fréquence, ce qui rend cette bande idéale pour la prestation de services sans fil ».

Les enchères avaient débuté le 12 mars 2019 et douze soumissionnaires du Canada s’y seraient qualifiés.

Québecor affirme avoir acquis dix licences de blocs de basses fréquences pour 256 millions de dollars, Telus affirme avoir acquis des licences pour un montant total de 931 millions de dollars, Rogers affirme en avoir acquis pour 1,7 milliard de dollars, mais Bell affirme ne pas en avoir acquis cette fois-ci, car elle posséderait déjà « des actifs de spectre dans les bandes de basse, moyenne et haute fréquences ».

« Étant donné les autres spectres de basse fréquence que Bell possède déjà, l’entreprise n’a pas besoin de spectre de 600 MHz pour offrir des services large bande 4G et 5G », soutient-elle.

Lire aussi :

Télécommunications 5G : le fédéral lance des enchères

5G : de grandes espérances en avance sur les capacités

Des enchères fédérales du spectre 5G en 2020

Articles connexes

Partenariat entre Centech et Bell pour stimuler l’innovation

Bell annonce aujourd'hui un partenariat stratégique de trois ans avec le centre d'innovation montréalais, Centech, un écosystème qui propulse des projets d'innovation et d'entrepreneuriat technologiques issus des sciences et du génie.

Quatre millions de Canadiens veulent passer à la 5G en 2023, selon une étude d’Ericsson

Ericsson, un important fournisseur de services de réseau 5G au Canada, publie aujourd’hui les résultats canadiens de sa plus grande étude menée à ce jour auprès des consommateurs. Elle démontre que quatre millions d'utilisateurs de téléphones intelligents comptent passer aux services 5G au cours des 12 à 15 prochains mois.

Bell conclut un prêt lié au développement durable

Bell Canada annonçait hier avoir modifié ses facilités de crédit engagées existantes de 3,5 milliards de dollars pour les convertir en un prêt lié au développement durable.

La Colombie-Britannique est la province canadienne avec la vitesse mobile médiane la plus élevée

Le rapport sur les performances du réseau du troisième trimestre d'Ookla a classé la Colombie-Britannique comme la province canadienne avec les vitesses médianes de téléchargement mobile les plus rapides.

EXFO mettra sur pied un Centre d’excellence 5G à Montréal

EXFO, une entreprise québécoise spécialisée en matière de tests, de monitoring et d'analytique du secteur des communications, a annoncé aujourd'hui qu’elle établira un centre d'excellence 5G à Montréal et créera 50 emplois spécialisés, la plupart situés à Montréal. Pour se faire, elle disposera d'un financement fédéral de 15,9 millions de dollars octroyé par Innovation, Sciences et Développement économique Canada dans le cadre de son Fonds stratégique pour l'innovation.