Transport à Laval : 225 000 $ pour le CIAMIL

Le Centre d’incubation et d’accélération en mobilité intelligente à Laval obtient 225 000 dollars de Québec pour mettre en relation des entreprises de technologies numériques et des organismes municipaux.CIAMIL, Laval

Selon le gouvernement du Québec, le Centre d’incubation et d’accélération en mobilité intelligente (CIAMIL) prévoit utiliser cette aide financière « pour la réalisation d’un projet visant à développer des solutions aux problèmes de transport de la région ». Le coût total du projet serait évalué à 400 076 dollars.

Le CIAMIL est présenté comme étant un incubateur de projets de mobilité qui impliquent des technologies numériques, comme l’analyse et le traitement de données massives, l’internet des objets, l’intelligence artificielle et le 5G.

« Le projet du CIAMIL vise à mettre en place un programme de maillage entre des donneurs d’ordres ayant des besoins en mobilité intelligente, comme la Société de transport de Laval et la Ville de Laval, et des PME. Les projets incubés auront accès à un réseau de professionnels et de mentors dans divers domaines, allant de la comptabilité à la communication en passant par des aspects légaux, tels que la propriété intellectuelle », précise Québec.

Les jeunes entreprises du secteur des technologies numériques, dont des entreprises locales de la région de Laval, seraient en particulier visées dans le cadre de ce projet.

Lire aussi :

Laval teste un système de paiement mobile en transport collectif

Contrat sur le marché de la gestion d’actifs médias municipaux

Implantation par Québecor d’abribus à affichage numérique interactif à Laval

Articles connexes

L’Université de Waterloo dirigera un consortium pour faire progresser la sécurité et la défense du Canada

L’Université de Waterloo annonçait hier la création d’un consortium de technologie de réseau mobile 5G et au-delà pour aider à développer des réseaux mobiles 5G et à améliorer la sécurité et la défense du Canada. 

De plus en plus de réseaux mobiles privés selon la GSA

Dans son rapport annuel sur les réseaux mobiles privés, la Global mobile Suppliers Association (GSA) révèle avoir identifié au moins 955 organisations déployant des réseaux mobiles privés LTE ou 5G dans 72 pays et/ou territoires du monde entier. 

Le nombre d’abonnés à la 5G devrait atteindre 5 milliards d’ici la fin de 2028

Le géant des équipements de télécommunications suédois Ericsson vient de publier son « Mobility Report » intitulé « La croissance mondiale de la 5G dans un contexte de défis macroéconomiques ». On y apprend que la 5G continue de se développer plus rapidement que n’importe quelle autre génération mobile précédente et que les abonnements mobiles 5G devraient atteindre cinq milliards d'ici à la fin de l'année 2028.

Quatre millions de Canadiens veulent passer à la 5G en 2023, selon une étude d’Ericsson

Ericsson, un important fournisseur de services de réseau 5G au Canada, publie aujourd’hui les résultats canadiens de sa plus grande étude menée à ce jour auprès des consommateurs. Elle démontre que quatre millions d'utilisateurs de téléphones intelligents comptent passer aux services 5G au cours des 12 à 15 prochains mois.

EXFO mettra sur pied un Centre d’excellence 5G à Montréal

EXFO, une entreprise québécoise spécialisée en matière de tests, de monitoring et d'analytique du secteur des communications, a annoncé aujourd'hui qu’elle établira un centre d'excellence 5G à Montréal et créera 50 emplois spécialisés, la plupart situés à Montréal. Pour se faire, elle disposera d'un financement fédéral de 15,9 millions de dollars octroyé par Innovation, Sciences et Développement économique Canada dans le cadre de son Fonds stratégique pour l'innovation.