Téléphonie : le juste sans fil devance le juste filaire

Les services sans fil seraient devenus la principale source de télécommunication des consommateurs du Canada, selon le CRTC.CRTC_logo

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) affirme sur la base de son rapport 2015 sur l’état de l’industrie et du système canadien des communication que la manière dont les consommateurs du Canada utilisent les services de communication disponibles continue d’évoluer.

Par exemple, pour la première fois, plus de ménages seraient abonnés exclusivement à des services sans fil mobiles (20 %), plutôt qu’exclusivement à des services téléphoniques filaires (14 %). De plus, davantage de ménages auraient des téléphones mobiles (85 %), par rapport à des lignes terrestres (79 %).

En 2014, les ménages canadiens auraient dépensé en moyenne 203 dollars par mois pour leurs services de télécommunication, soit une hausse de 12 dollars ou de 6,2 % par rapport à 2013. Le CRTC mentionne que le taux d’inflation en 2014 a été de 2 %. Les revenus totaux de l’industrie des communications auraient grimpé de 2,1 % en 2014, passant de 61,9 milliards de dollars en 2013 à 63,2 milliards de dollars en 2014.

Par ailleurs, le taux d’abonnement à Netflix parmi les personnes âgées de 18 à 34 ans serait passé de 29 % en 2013 à 58 % en 2014 chez les anglophones, et de 7 à 24 % chez les francophones.

Lire aussi :

Télécommunications : la moitié des revenus tirés du sans-fil

Les frais pour les factures en papier préoccupent le CRTC

Croissance des services de télévision IPTV

Articles connexes

20,5 M$ du CRTC pour l’accès aux services sans fil mobiles et Internet au Manitoba, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce aujourd’hui dix projets recevront en tout jusqu'à 20,5 millions de dollars en financement dans le cadre du Fonds pour la large bande.

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

L’explication publique de la panne de Rogers caviardée

Rogers Communications a déposé une réponse de 39 pages aux questions du régulateur canadien des télécommunications concernant la panne sans précédent de ses réseaux Internet et sans fil, blâmant à nouveau un changement de configuration qui a supprimé un filtre de routage, ce qui a submergé ses routeurs de distribution.

Le CRTC ordonne à Rogers d’expliquer la panne de son réseau

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a ordonné à Rogers Communications de fournir une « explication complète » de la panne de réseau survenue le 8 juillet.