Sécurité informatique : être espionné à travers ses propres écouteurs

Un groupe de chercheurs de l’Université Ben Gourion en Israël a démontré que des gens malintentionnés peuvent espionner des conversations grâce à des écouteurs, et ce, même si le microphone de l’ordinateur a été désactivé.Écouteurs, surveillance, espionnage

Selon le site d’actualités technologiques ITBusiness Canada, ces chercheurs ont développé un programme malveillant baptisé Speake(a)r, qui serait capable de capturer les vibrations produites par les ondes sonores et de les transformer en signaux électromagnétiques, mais aussi de convertir la prise sortante des écouteurs en canal entrant pour capter ces signaux.

« Les gens ne pensent pas à cette faille en matière de vie privée, a indiqué, dans l’étude, Mordechai Guri, qui a dirigé les travaux menés au laboratoire de recherche sur la cybersécurité de l’Université Ben Gourion. Même si vous enlevez le micro de votre ordinateur, vous pouvez être écouté si vous utilisez des écouteurs. »

Dans leurs tests réalisés sur des écouteurs de marque Sennheiser, les chercheurs auraient été en mesure d’enregistrer des conversations se déroulant à six mètres de distance des écouteurs.

Selon TechCrunch, qui est aussi un site d’actualités technologiques, la qualité des enregistrements serait semblable à celle d’un vrai microphone.

« La plupart des cartes de son intégrées actuelles peuvent être réassignées à une autre tâche (…) Il est possible de réassigner vos prises jacks mais personne ne semble s’en servir ou même le savoir », rapporte TechCrunch citant David Henningsson, ingénieur en son chez Linux.

Pour IT Business Canada, la seule solution pour éviter ce type d’espionnage serait donc de débrancher ses écouteurs.

Lire aussi:

Caméras de surveillance et détecteurs aériens financés par Ottawa

La surveillance a-t-elle un coût pour l’industrie des technologies?

11 février : l’organisme FACIL dénonce l’espionnage de masse

Articles connexes

Alexa : données conservées et transmises à des tiers

Amazon admet conserver indéfiniment les données enregistrées par son assistant vocal Alexa. Il arrive que le géant du Web diffuse aussi ces renseignement à des entreprises tierces.

172 millions de dispositifs portables vendus en 2018, dont 46 millions par Apple

Le marché des dispositifs portables a enregistré une croissance de 27,5 % en 2018 pour atteindre 172,2 millions d’appareils vendus dans le monde, selon des données de la firme de recherche IDC.

Apple met l’accent sur ses appareils actifs plutôt que sur ses ventes du iPhone

Apple a dévoilé des ventes d'appareils iPhone en chute de 15 % au trimestre dernier, par rapport au trimestre correspondant de l’année précédente.

Le CRIM participe à un projet technologique sur les langues autochtones

Le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM) se lance dans l'application de ses technologies de reconnaissance vocale à la préservation des langues autochtones.

Brouillage intentionnel : 115 000 $ en financement pour Spytronic

Spytronic prévoit utiliser ce financement pour commercialiser son dispositif de protection vocale au Brésil, aux États-Unis, en France, au Qatar et en Russie.