Brouillage intentionnel : 115 000 $ en financement pour Spytronic


Dominique Lemoine - 01/08/2018

Spytronic prévoit utiliser ce financement pour commercialiser son dispositif de protection vocale au Brésil, aux États-Unis, en France, au Qatar et en Russie.Spytronic

Développement économique Canada affirme que l’aide financière fédérale remboursable attribuée à Sécurité Spytronic, une entreprise basée à Montréal et fondée en 2004, doit aussi lui permettre d’accroître sa capacité de production, ainsi que de réaliser les étapes du prototypage, de la certification et de l’homologation de son dispositif de brouillage.

« L’entreprise a récemment entrepris le développement d’un dispositif de protection vocale qui génère diverses fréquences acoustiques et des ultrasons », soutient l’agence fédérale.

Selon le site internet de l’entreprise, les bruits ultrasoniques inaudibles produits peuvent notamment permettre de maintenir confidentielle des conversations et des réunions d’affaires en brouillant des microphones et des enregistrements sonores qui pourraient par exemple être utilisés comme « outil de chantage » ou pour « détruire une réputation ».

Spytronic commercialise aussi des équipements de surveillance tels que des caméras cachées, des caméras thermiques, des appareils d’enregistrement audio et vidéo numériques, ainsi que des dispositifs de repérage.

Lire aussi :

Sécurité informatique : être espionné à travers ses propres écouteurs

Caméras de surveillance et détecteurs aériens financés par Ottawa

Logiciel espion de la NSA dans des micrologiciels de lecteurs de disque dur




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+