Projet de numérisation archéologique par le Musée Pointe-à-Callière

Le Musée Pointe-à-Callière entre dans la deuxième phase d’un projet de collection archéologique numérisée.ArchéoLab

Selon la Ville de Montréal, le Musée d’histoire et archéologie Pointe-à-Callière, qui est situé dans le Vieux-Montréal, recevra un soutien financier de 500 000 dollars pour poursuivre la réalisation de la deuxième phase de son projet de collection numérique de référence.

La collection archéologique de référence est accessible en ligne et elle doit en bout de processus « rassembler des corpus représentatifs de l’ensemble des occupations culturelles du Québec et de ses variantes régionales ».

La première phase du projet aurait notamment consisté, de la part des équipes du Musée Pointe-à-Callière, à « documenter plus de 150 artéfacts, développer des contenus et créer une maquette ». La deuxième phase d’une durée prévue de 12 mois viserait désormais « à intégrer des milliers d’objets documentés et accessibles » sur le site internet de ce projet de collection numérique.

De plus, un objectif du projet serait de contribuer au développement de nouvelles expertises, notamment en technologies numériques, au sein des « forces vives de l’archéologie québécoise ».

Lire aussi :

Coopération numérique entre BAnQ et BnF

Encyclopédie : transition du papier vers le numérique

BAnQ : une partie de la mémoire et du patrimoine documentaire numérisée

Financement en analyse du territoire par drones

Articles connexes

Révision des lois sur la communication et la diffusion de contenu

Les lois fédérales sur la radiodiffusion, les télécommunications et la radiocommunication seront examinées par le palier administratif fédéral.

Gestion médicale : PetalMD acquiert Xacte

PetalMD, une entreprise de Québec active dans le domaine...

Médecine en ligne : financement de 12 M$ pour Dialogue

Dialogue conclut une ronde de financement de 12 millions...

Des outils bancaires en ligne plus utilisés par des Québécois

Presque tous les jeunes adultes québécois effectuent des opérations...

Un internaute québécois sur deux modifie ses paramètres de sécurité

Contrôler son empreinte numérique et les informations personnelles partagées...