Nouveau projet de desserte haute vitesse dans l’Outaouais

Le gouvernement du Québec annonçait vendredi dernier un investissement de 122 500 $ afin de permettre au fournisseur Systèmes Byzantines d’offrir l’accès à des services Internet haute vitesse, par l’entremise d’un réseau de fibre optique jusqu’au domicile, à 15 foyers orphelins de Grand-Remous, dans la région de l’Outaouais.

Image : Getty

L’annonce a été faite conjointement par l’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet Internet haute vitesse, Gilles Bélanger, le député de Gatineau, Robert Bussière, ainsi que le président de Systèmes Byzantines, Paul Castonguay.

Le financement de ces travaux se fait par l’entremise du volet Éclair III de l’Opération haute vitesse, qui s’inscrit dans la continuation des initiatives gouvernementales visant à offrir à toutes les familles québécoises l’accès à un service Internet de qualité, à un coût abordable. Pour la région de l’Outaouais, l’investissement total se chiffre maintenant à plus de 220,3 millions de dollars, par l’entremise de l’Opération haute vitesse, pour quelque 34 942 foyers visés.

« Au cours de la dernière année, le gouvernement n’a ménagé aucun effort pour accélérer le déploiement d’Internet en région. Nous avons mobilisé le gouvernement fédéral, travaillé avec le milieu municipal, réglé la guerre des poteaux, cartographié avec précision les endroits sans service et accompagné les fournisseurs pour aplanir toutes les difficultés. Des sommes de plus de 1 milliard de dollars ont été réservées pour soutenir des travaux dans toutes les régions du Québec. Cette nouvelle entente avec Systèmes Byzantines est un pas de plus dans la bonne direction. Ensemble, nous allons faire du Québec un leader mondial en matière de connectivité en région », à déclaré Gilles Bélanger dans un communiqué.

À terme, l’Opération haute vitesse doit permettre au Québec d’afficher le plus haut taux de connectivité au Canada, avec un pourcentage qui avoisinera 100 %.

Tous les travaux financés par l’Opération haute vitesse devront être terminés d’ici le 30 septembre prochain et permettre une connexion à au moins 50 Mbit/s en téléchargement et 10 Mbit/s en téléversement, avec une capacité de transfert de données illimitée.

Lire aussi :

Internet haute vitesse pour tous : l’initiative progresse

Internet haute vitesse moins cher pour familles à faible revenu

Rogers offrira l’Internet à 8 Go/s aux clients résidentiels cet été

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Starlink introduira un plafond de données au Canada et aux États-Unis

Le service Internet par satellite Starlink comportera un plafond de données pour les utilisateurs canadiens et américains à partir de décembre 2022, a annoncé la société dans des courriels à ses abonnés.

Un autre déploiement important aux USA pour Alithya

Le Groupe Alithya, une firme québécoise se spécialisant dans les services-conseil en transformation numérique, annonçait hier avoir procédé à la mise en œuvre d'une solution infonuagique de planification des ressources d'entreprise (ERP), de gestion de chaîne d'approvisionnement (SCM), de gestion du capital humain (HCM) et de rémunération d'Oracle Cloud pour l’américaine Inspira Health.

La performance des réseaux canadiens pratiquement inchangée

La société de recherche sur les réseaux Ookla a récemment publié son analyse trimestrielle de l'Internet mobile et fixe pour le Canada. Avec la prolifération des environnements de travail hybrides, les performances des réseaux deviennent de plus en plus importantes. À cet égard, le rapport démontre que les vitesses mobiles du Canada seraient suffisantes pour prendre en charge la plupart des fonctions de travail à distance comme les réunions Zoom et les applications de bureau à distance.

Inquiets de la résilience Internet et des télécoms de votre entreprise ? Posez ces questions

Les pannes pancanadiennes d'Internet et de réseau cellulaire causées par l'incident de la semaine dernière chez Rogers Communications devraient inciter les décideurs des entreprises de télécommunications et de TI à réfléchir attentivement à la résilience des télécommunications dans les services qu'ils achètent.

Le PDG de Rogers admet que la panne aurait été causée par une opération d’entretien

À la suite de la panne majeure de ses services cellulaires, de câbĺodistribution et d'Internet qui a commencé tôt vendredi matin et qui perdure, le président et chef de la direction de Rogers Communications, Tony Staffieri, a publié un nouveau message expliquant ce que l'entreprise croit en être la cause : « une panne du réseau suite à une mise à jour de maintenance de notre réseau central, qui a provoqué un dysfonctionnement de certains de nos routeurs tôt vendredi matin ».