Les employeurs des TIC invités à former leur capital humain

L’accès au capital humain sera un enjeu qui pourrait freiner la croissance du secteur des technologies de l’information et des communications (TIC) du Québec, selon TechnoCompétences.Logo de TechnoCompétences

TechnoCompétences, qui agit à titre de comité sectoriel de main-d’œuvre en TIC au Québec et qui publie un diagnostic sectoriel annuel des TIC, affirme que les entreprises et les employeurs devront développer une culture de formation et mettre en place des stratégies de développement de « leur capital humain », et ce, afin « d’assurer le développement des professionnels en TIC » du Québec.

« Le recrutement est l’enjeu principal en gestion des ressources humaines. Le secteur a 6 000 postes à combler à chaque année, avec un délai moyen d’embauche de 53 jours et un taux de roulement de 17,3 % », soutient TechnoCompétences. D’autre part, « les employeurs en TIC demandent des candidats hautement qualifiés et on parle généralement de spécialistes possédant de cinq à sept ans d’expérience », fait remarquer le comité sectoriel.

Le comité sectoriel explique que « le PIB de l’industrie des TIC a cru deux fois plus vite que celui du Québec depuis 1997 » et que « ses revenus  ont atteint 31,4 milliards de dollars en 2012, une hausse de 11 % depuis 2008 », grâce aux services informatiques, aux télécommunications et à l’édition logicielle.

Également, TechnoCompétences mentionne que la formation initiale serait un autre enjeu lié à la relève, qui nécessiterait des « mesures proactives » de développement de la main-d’œuvre en collaboration avec les milieux institutionnels et industriels. De plus, TechnoCompétences souligne qu’il n’y a encore que deux femmes en TIC pour huit hommes.

Lire aussi :

TechnoCompétences perd sa directrice générale

Budget québécois 2014-2015 : réactions de l’industrie des TI

Rapport Les femmes et les TIC de l’ACTI : Inspirer, inciter, adapter, apprécier

Articles connexes

Le studio Ubisoft de Sherbrooke travaillera sur Assassin’s Creed

Le studio de Sherbrooke du géant du jeu Ubisoft se joindra au développement de la marque Assassin's Creed, annonce-t-il dans un communiqué.

L’accès au talent, principal frein à la croissance du secteur technologique

L’Association Québécoise des Technologies (AQT) révélait la semaine dernière les résultats d’un sondage effectué auprès de 329 dirigeants d’entreprises technologiques du Québec. Le principal constat de l’étude est que, après deux ans de pandémie, bien que les entreprises du secteur aient été en mesure de maintenir leurs activités et leurs profits, l’accès au talent constitue actuellement le principal frein à leur croissance.

Améliorations à la plateforme Torque de Quali

Quali, un fournisseur de solutions d'automatisation des infrastructures d'environnement à la demande améliore les fonctionnalités de plan de contrôle de sa plateforme Torque.

Réduire le changement climatique grâce à des technologies numériques comporte des risques

Des gains d’atténuation du changement climatique permis par des technologies numériques peuvent être réduits ou contrebalancés par la croissance de la demande de biens et services en raison de l’utilisation d’appareils numériques, entre autres.

Jeu vidéo : Beenox ouvre un studio à Montréal

Le studio de développement Beenox, basé à Québec, ouvre un studio à Montréal pour accroître ses capacités de développement de jeux vidéo, notamment pour le jeu Call of Duty et d’autres nouveaux projets.