Fusion entre Procima Experts et vCube Solutions

Procima Experts et vCube Solutions disent fusionner pour répondre à plus de besoins en matière de veille stratégique.Procima Experts et vCube Solutions

Procima Experts est une entreprise de Montréal qui se spécialise en services-conseils sur la veille stratégique, la gestion des données et l’analyse prédictive, tandis que vCube Solutions est elle aussi une firme de Montréal, mais qui se spécialise en solutions de veille stratégique.

« Cette fusion découle de la croissance de Procima Experts, qui appelait à un élargissement de son offre afin de répondre à une demande relative à des outils d’aide à la décision », soutient Procima.

Ainsi, une solution de veille stratégique pour la gestion financière développée par vCube Solutions, ainsi que des spécialistes de vCube Solutions, doivent être ajoutés aux capacités offertes par Procima Expert, précise-t-elle.

Luc Landreville et Benoît Girard de vCube Solutions deviennent associés de l’organisation conjointe, ajoutent les deux entreprises, qui doivent continuer de mener leurs activités sous leur propre raison sociale.

Lire aussi :

Procima Experts devient partenaire de Tableau Software

Procima Experts devient partenaire intégrateur de WhereScape

Procima Experts étend ses activités aux données volumineuses

Articles connexes

La Cour fédérale rejette l’appel du Bureau de la concurrence pour bloquer la fusion Rogers-Shaw

Le Bureau de la concurrence n'a pas réussi à convaincre la Cour d'appel fédérale que la décision du Tribunal de la concurrence en faveur de la fusion Rogers-Shaw était juridiquement erronée ou que cette dernière entraînerait une diminution de la concurrence.

Le Bureau de la concurrence dépose un appel mis à jour et cite des erreurs de droit dans la décision du Tribunal de la...

Selon un reportage du Globe and Mail, le Bureau de la concurrence a déposé un appel mis à jour auprès de la Cour d'appel fédérale vendredi, alléguant deux autres erreurs de droit dans la décision du Tribunal de la concurrence d'approuver le rachat de Shaw par Rogers pour 26 milliards de dollars canadiens.

TekSavvy exhorte le ministre Champagne à bloquer la fusion Rogers-Shaw et à refuser l’offre de Vidéotron pour Freedom Mobile

Le fournisseur de service Internet (FSI) indépendant Teksavvy de Chatham, en Ontario, a demandé aujourd'hui au ministre de l'Industrie, des Sciences et de la Technologie du Canada, François-Philippe Champagne, de bloquer la fusion de 26 milliards de dollars proposée en refusant le transfert des licences de spectre sans fil de Shaw ainsi que l'acquisition de Freedom Mobile par Vidéotron.

Fusion Shaw-Rogers : les derniers développements

Après de nombreux déboires dans la foulée de l’annonce de l’intention du géant des télécommunication Rogers d’acquérir pour 26 milliards de dollars son compétiteur Shaw en mars 2021, le dénouement tant attendu – un jugement du tribunal de la concurrence – est finalement arrivé le 29 décembre alors que ce dernier rejetait les arguments du bureau de la concurrence qui tentait de bloquer la fusion des deux géants. 

La saga de la fusion Rogers-Shaw : bilan 2022

La saga de la fusion Rogers-Shaw a suivi un chemin cahoteux en 2022, à la suite des revers de plusieurs « chiens de garde » de la concurrence, de quelques victoires de courte durée, de nouvelles entreprises et de désillusion après un trop grand nombre de rencontres de médiation sans succès.