BlackBerry à l’écoute de Montréal et du Québec

De passage à Montréal, deux dirigeants de BlackBerry ont confirmé l’intérêt du fournisseur d’appareils et de services mobiles envers le marché commercial québécois.Logo de BlackBerry

Lors d’une présentation à Montréal de la vision de BlackBerry sur la mobilité pour les entreprises, Direction informatique a rencontré John Sims, le président des services mondiaux aux entreprises, et James Mackey, le vice-président directeur des opérations au sein de l’entreprise de Waterloo.

John Sims a indiqué que le marché des entreprises du Québec offrait une riche base de clients potentiels qui n’était pas moins sensibilisée à la sécurité des communications mobiles utilisées en contexte d’entreprises qu’ailleurs au Canada et dans le monde.

John Sims de BlackBerry
John Sims (Photo : BlackBerry)

« Comme partout ailleurs, les grandes entreprises d’ici sont plus “sophistiquées” que les petites et les moyennes entreprises en matière de sensibilisation et de compréhension aux enjeux de sécurité. Les petites et moyennes entreprises auraient quant à elles plutôt le réflexe de vouloir parler de productivité avant de parler de sécurité », a indiqué M. Sims.

Par ailleurs, étant donné les récentes difficultés de BlackBerry, John Sims a laissé entendre qu’il n’y avait pas vraiment de différence entre convoiter de nouveaux clients et maintenir les clients actuels. « Dans les deux cas, rien n’est garanti : nous devons mériter de nous asseoir à la même table que les clients », a-t-il mentionné.

Par exemple, à propos des entreprises qui ont délaissé les appareils BlackBerry à la faveur du modèle multiplateformes « prenez vos appareils personnels » (BYOD ou Bring your own device en anglais), M. Sims a indiqué que BlackBerry devait démontrer que qu’elle est encore le partenaire dont ils ont besoin.

James Mackey de BlackBerry
James Mackey (Photo : BlackBerry)

En recherche et développement, John Sims et Jim Mackey se sont entendus pour dire que BlackBerry traversait une phase de consolidation de ses centres de R-D à Waterloo, Ottawa, Mississauga et dans Silicon Valley.

Cependant, les deux dirigeants ont précisé que BlackBerry ne fermait pas la porte à de possibles acquisitions et partenariats technologiques ailleurs dans le monde, y compris à Montréal, qu’ils considèrent comme une ville qui a très tôt commencé à faire bouger les choses en termes de mobilité.

« La situation des services de santé à Montréal et au Québec pourrait aussi fournir une opportunité de partenariat intéressante », a mentionné M. Mackey.

Articles connexes

Equisoft fait l’acquisition de CompuOffice Software

Equisoft, un fournisseur mondial de solutions numériques pour l'assurance et l'investissement acquiert la société technologique canadienne CompuOffice Software Inc., un développeur de logiciels indépendants de recherche et d'analyse visant les produits d'assurance vie de multiples assureurs.

Aptum acquiert la montréalaise CloudOps

Le fournisseur de services gérés hybrides multi-nuage Aptum a considérablement augmenté son offre de produits ainsi que ses effectifs, avec l'annonce de l'acquisition de CloudOps, une société de Montréal spécialisée dans les plateformes infonuagique natives open source, la réseautique et le développement & exploitation.

L’enquête de l’UE sur la vente de VMware déterminante pour la poursuite de la transaction

L'impact d'une enquête à grande échelle menée par les régulateurs de l'Union européenne (UE) sur l'achat de VMware par Broadcom pour 61 milliards de dollars plus tôt cette année dépendra du cadre de l'enquête, qui en dira beaucoup sur ce que pensent les régulateurs, a déclaré John Annand, un directeur de l'équipe infrastructure chez Info-Tech Research.

Novipro fait l’acquisition de la Torontoise Blair Technology Solutions

Le Groupe Novipro, un consolidateur de fournisseurs en solutions TI de Montréal, vient de conclure l’acquisition de Blair Technology Solutions inc., un fournisseur de solutions TI basé à Toronto depuis 26 ans. 

La souche de rançongiciel ARCrypter expliquée par BlackBerry

Une nouvelle souche de rançongiciel a été détectée par des chercheurs de BlackBerry qui affirment qu'elle aurait frappé des organisations au Canada, en Chine, au Chili et en Colombie.