Adoption généralisée des machines « intelligentes » à partir de 2021?

Gartner prévoit que 30 % des grandes entreprises auront adopté des machines « intelligentes » d’ici 2021.Logo de Gartner

Ce terme regroupe l’informatique cognitive, l’intelligence artificielle (IA), l’automatisation « intelligente », l’apprentissage profond et l’apprentissage-machine.

Selon la firme américaine de recherche et d’analyse, le marché des services de conseil et d’intégration de systèmes devrait donc croître pour répondre aux besoins des entreprises qui veulent se faire accompagner dans le choix de technologies « intelligentes » ainsi que dans leur mise en service.

Pour Gartner, la taille de ce marché est appelée à être multipliée par 64 pour représenter 29 milliards de dollars au niveau mondial en 2021, contre 451 millions de dollars cette année.

« Les machines intelligentes vont profondément changer la manière de travailler et de créer de la valeur. […] Dans toutes les industries, leur champs d’application est large », a indiqué, par communiqué, Susan Tan, vice-présidente à la recherche chez Gartner.

Si la majorité des technologies « intelligentes » pourraient être adoptées entre 2020 et 2025, les investissements des entreprises en la matière pourraient s’étaler sur plus d’une décennie. Gartner juge donc que le marché des services de conseils et d’intégration de systèmes offre des opportunités à long terme.

Lire aussi :

Les employeurs pourraient fournir plus d’appareils mobiles, selon Gartner

Druide finance un fonds de recherche en apprentissage profond

IA : nouvelles applications pour le système Watson d’IBM

Articles connexes

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.

Système de gestion de la consommation d’énergie proposé par Telus et Vecteur

L’entreprise Telus et l’Institut Vecteur misent sur un système d’optimisation énergétique pour réduire les effets des centres de données et des édifices commerciaux sur les changements climatiques et des coûts opérationnels.

Projet de l’INRS en intelligence artificielle appliquée à l’exploration minière

Un projet d’adaptation d’architectures et de techniques d’intelligence artificielle et d’apprentissage des machines à l’exploration minière a obtenu un financement public de 379 000 dollars.

Technologies et cybersécurité au budget du Québec

Le budget 2022-2023 du gouvernement du Québec prévoit 451 millions de dollars pour la transition de l’État et des entreprises vers le numérique, et pour stimuler les achats de technologies, au cours des cinq prochaines années.

Gestion d’actifs miniers : Beap acquise par Norda Stelo

Beap est une entreprise basée à Québec qui se spécialise en technologies basées sur l’intelligence artificielle, tandis que Norda Stelo est une entreprise d’ingénierie et de gestion d’actifs aussi basée à Québec.