Fin annoncée de la biclé de signature numérique au registre des lobbyistes


Dominique Lemoine - 26/08/2015

Un identifiant et un mot de passe suffiront désormais aux lobbyistes pour inscrire leurs démarches au registre des lobbyistes du Québec.Commissaire au lobbyisme du Québec

Le Commissaire au lobbyisme du Québec affirme simplifier les modalités d’inscription et de mise à jour des déclarations des activités des lobbyistes au registre des lobbyistes en supprimant l’obligation d’obtenir une biclé de signature numérique, qui est une paire unique constituée d’une clé publique et d’une clé privée liées et indissociables.

« La transmission électronique des déclarations pourra dorénavant s’effectuer par l’utilisation d’un identifiant et d’un mot de passe. Il en résultera des effets sur la transparence », soutient le Commissaire au lobbyisme.

À partir du 10 septembre prochain, l’authentification de leur identité auprès d’un agent de vérification de l’identité reconnu par le Conseil du trésor ne sera également plus nécessaire aux lobbyistes pour inscrire leurs activités au registre des lobbyistes par voie électronique.

« Cette procédure, dont le coût représente quelques centaines de dollars, oblige le lobbyiste à rencontrer un agent, tel un notaire, pour confirmer son identité », justifie le Commissaire au lobbyisme.

Lire aussi :

Mots de passe : huit caractères variés ne suffiraient plus

Une alliance de géants déclare la guerre aux mots de passe

Renouvellement de licences : la représentation gouvernementale de Microsoft Canada




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+