TELUS vise à rendre mobiles 70 % de ses employés

TELUS soutient que 60 % de sa force de travail urbaine au Canada est désormais en télétavail.Logo de TELUS

Le fournisseur de services de télécommunications TELUS vise toujours l’objectif qui avait été déterminé en 2006, soit celui d’avoir 70 % de sa main-d’oeuvre canadienne urbaine qui travaille de la maison ou sur la route en 2016, rapporte IT World Canada.

TELUS serait confiante de réussir à atteindre cet objectif, mais aussi consciente du défi que représente l’obtention du dernier 10 %.

L’initiative avait été lancée par TELUS dans le cadre d’efforts visant à économiser de l’argent en rénovant, en construisant et en occupant des bureaux plus petits. Seul le personnel qui doit être en contact avec la technologie, qui travaille sur des projets ou qui doit rencontrer des clients est exempté de souscrire à un programme nommé Work Styles.

Andrea Goertz, la responsable des communications et durabilité chez TELUS, a indiqué qu’abandonner la routine de venir au bureau, le prestige d’avoir un bureau privé ou la possibilité de marcher dans l’entrée des locaux et de voir les collègues n’a pas été facile pour certains au sein de l’entreprise.

Cependant, Mme Goertz a souligné que la poursuite de la communication malgré la dispersion, par exemple grâce à des rencontres régulières une fois par semaine à des moments choisis à l’avance, avait eu un effet positif sur le résultat actuel.

Lire l’article au complet sur le site de IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique (en anglais)

Articles connexes

Telus : 1,5 % de plus pour payer par carte de crédit hors-Québec

Le géant des télécommunications Telus s’est adressé au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) pour obtenir la permission d’ajouter un supplément de 1,5 % aux factures de ses clients qui payent par carte de crédit. S'il est approuvé, ce supplément pourrait être en vigueur dès octobre.

Hootsuite licenciera 30% de son personnel

Hootsuite Inc. a annoncé mardi qu'elle licencierait 30 % de son personnel en raison d'une restructuration mondiale.

BMO veut combler le fossé de la main-d’œuvre technologique en attirant des candidats de tous les horizons

BMO Groupe financier (BMO) s'engage à se concentrer sur le recrutement et l'intégration de professionnels de la technologie issus de divers horizons afin de combler son déficit de main-d'œuvre technologique et de répondre aux besoins d'une population diversifiée dans une nouvelle ère de travail.

L’embauche de personnel technique poursuit son rythme soutenu, selon CompTIA

Un rapport publié cette semaine par la Computing Technology Industry Association (CompTIA), une association sans but lucratif liée à l'industrie et la main-d'œuvre des technologies de l'information (TI), révèle que la trajectoire montante de l'emploi lié à la technologie au Canada devrait se poursuivre en 2022, après une année où les employeurs ont embauché plus de 100 000 travailleurs du secteur de la technologie.

Les générations Y et Z changent la main-d’œuvre technologique

Les générations Y et Z représenteront plus de la moitié de la main-d'œuvre technologique d'ici 2025, selon le Forum économique mondial.