Telus obtient près de 6,5 M$ pour l’expansion de son réseau cellulaire en Gaspésie

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a répondu favorablement à une requête de Telus qui souhaitait améliorer sa desserte mobile le long de certains tronçons des routes 132, 195 et 299 en Gaspésie. Le CRTC a donc approuvé le financement de deux projets totalisant 6,45 millions de dollars.

Le premier projet vise treize collectivités en bordure de 60 km des routes 195 et 299 en Matanie et en Haute-Gaspésie. Il permettra une mise à niveau des services mobiles de voix et de texte. 

Un autre projet de même nature, quant à lui, touche les municipalités de Sainte-Florence et de Matapédia, sur quelque 35 km de la route 132.

Au total, ce sont une quinzaine de collectivités des MRC de la Matanie, de la Matapédia, d’Avignon et de La Haute-Gaspésie qui pourront profiter de cette mise à niveau, de même que les voyageurs qui parcourent ces routes et qui sont, à l’heure actuelle privés de tout service cellulaire dans certains secteurs.

Radio Canada rapportait mercredi que selon le préfet de la MRC de la Haute-Gaspésie, Guy Bernatchez, il était grand temps que les élus obtiennent une réponse favorable à leurs demandes répétées. 

Même son de cloche de la part de la mairesse de Matapédia, Nicole Lagacé puisque actuellement, dans le secteur, le réseau cellulaire est indisponible sur une distance continue d’environ 40 km de la route 132, toujours selon la société d’État.

On ne connaît pas encore les détails de l’échéancier du déploiement des projets. Le premier touche les municipalités de Cap-Seize, Rivière-Matane, Grande-Cascapédia, Saint-Jules, Ruisseau-Gagnon, Saint-Adelme, Saint-Alexandre-des-Lacs, Saint-Léandre, Saint-Luc-de-Matane, Saint-René-de-Matane, Sainte-Paule, Saint-Tharcisius et Saint-Vianney. Le second projet, plus modeste, touche les municipalités de Matapédia et Sainte-Florence.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Hippoc obtient 3 M$ de financement pour poursuivre son expansion

La société montréalaise Hippoc, une jeune entreprise de marketing numérique, annonce aujourd'hui un financement de 3 millions de dollars canadiens provenant de Gestion Colvest Inc. et de Distinction Capital.

La date limite pour la fusion Rogers-Shaw reportée au 17 février

Rogers, Shaw et Québecor ont annoncé ce matin dans une déclaration conjointe que la date limite pour finaliser le projet de fusion Rogers - Shaw et la vente de Freedom Mobile à Québecor a été reportée au 17 février, en attendant l'approbation du ministre de l'Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne.

Québécor acquiert des licenses de spectre au Manitoba et au Québec

Poursuivant leur expansion au Canada, Québecor et sa filiale Vidéotron viennent d’investir près de 10 millions de dollars pour l'acquisition de nouvelles licences de spectre au Manitoba dans la bande de 600 MHz et au Québec dans la bande de 3 500 MHz.

YULCOM Technologies prend de l’expansion en Amérique Latine

YULCOM Technologies, firme canadienne d'ingénierie informatique ayant son siège social à Montréal, annonce le lancement de sa division pour l'Amérique Latine à Bogota, en Colombie.

TekSavvy exhorte le ministre Champagne à bloquer la fusion Rogers-Shaw et à refuser l’offre de Vidéotron pour Freedom Mobile

Le fournisseur de service Internet (FSI) indépendant Teksavvy de Chatham, en Ontario, a demandé aujourd'hui au ministre de l'Industrie, des Sciences et de la Technologie du Canada, François-Philippe Champagne, de bloquer la fusion de 26 milliards de dollars proposée en refusant le transfert des licences de spectre sans fil de Shaw ainsi que l'acquisition de Freedom Mobile par Vidéotron.