Oxio obtient 25 M$ et attire de nouveaux investisseurs

Le fournisseur de service Internet québécois Oxio a annoncé avoir clôturé son financement de série A après avoir amassé 25 millions de dollars et porté son financement total à 40 millions de dollars. Le principal investisseur de cette première ronde de financement en capital-risque était Xavier Niel, fondateur du géant des télécommunications européen Free. Les autres investisseurs comprennent Investissement Québec, Desjardins Capital, Desjardins Entreprise, WNDRCO et Dispatch Ventures.

Oxio a participé l’hiver dernier à l’incubateur de jeunes pousses Y Combinator. Depuis leur lancement en 2019 sur le réseau de Vidéotron, les services d’Oxio ont connu une forte croissance sur le marché québécois. L’entreprise lance maintenant une offre de service Internet en Ontario en utilisant le réseau de Rogers.

Le financement de série A servira entre autres à accélérer le déploiement des services d’Oxio dans le reste du Canada et affiner davantage OxioOS, son système d’opération exclusif pour Internet. Ce système d’opération infonuagique permet d’améliorer grandement l’efficacité opérationnelle de l’entreprise. En misant sur l’automatisation, Oxio fonctionne avec une structure d’effectif allégée qui lui permet d’offrir des prix plus bas.

« Nous avons une vision très différente des télécommunications ; nous voyons une séparation entre les réseaux physiques et les fournisseurs numériques, un peu comme ce que l’infonuagique a fait avec les serveurs, a déclaré Marc-André Campagna, fondateur d’Oxio. Nous prévoyons un avenir où les fournisseurs d’accès Internet sont divisés en deux piliers : les entreprises qui construisent et entretiennent des réseaux physiques et les entreprises de fournisseurs numériques, comme la nôtre, spécialisées dans les services Internet sans friction. »

Du point de vue des consommateurs, l’interface Oxio est conçue pour rendre les utilisateurs autonomes. Oxio peut être commandé en moins de cinq minutes et c’est le seul fournisseur de services Internet offrant un service local et une politique de remboursement de 60 jours. Les services comportent des fonctionnalités de sécurité et de confidentialité intégrées à la fois dans leurs équipements et dans leurs logiciels.

Articles connexes

Les tendances de la transformation numérique dans les PME québécoises

Une récente étude de GetApp se penche en détails sur la stratégie numérique des entreprises québécoises et dévoile les tendances dans ce domaine pour les deux prochaines années. Dans le cadre de cette étude, GetApp a interrogé des employés des PME du Québec afin de déterminer comment la stratégie numérique de leur entreprise a évolué et si elle a rencontré le succès escompté.

Le gouvernement du Canada investit 30 M$ en intelligence artificielle

Le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, François-Philippe Champagne, annonçait il y a quelques jours un investissement de 30 millions de dollars dans une entreprise de Vancouver spécialisée en IA et en robotique, Sanctuary Cognitive Systems Corporation. 

OVHcloud nommé « Major Player » par IDC MarketScape

OVHcloud, une entreprise européenne du domaine de l’infonuagique, a été nommée « Major Player » dans l’étude « IDC MarketScape: Worldwide Public Cloud Infrastructure as a Service 2022 Vendor Assessment »

Le gouvernement du Canada investit plus de 4 M$ pour soutenir les véhicules électriques et les technologies propres

L'Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario (Fed Dev Ontario) a annoncé hier un investissement de plus de 4 millions de dollars canadiens pour soutenir deux entreprises technologiques basées à Ottawa : BluWave-ai Inc. et Tehama Inc.

Dell Technologies étend ses capacités de protection des données multi nuage

La texane Dell Technologies annonce aujourd’hui des ajouts à Dell PowerProtect Data Manager, son logiciel de protection des données d'entreprise, ainsi qu'un nouveau composant dans ses services de stockage de données APEX, qui visent à aider à protéger les organisations contre la menace croissante des cyberattaques, à simplifier les opérations informatiques et soutenir les principes de vérification systématique (Zero Trust).