Moto X de Motorola : Des critiques favorables

Le téléphone intelligent Moto X de Motorola a reçu de très bonnes critiques tant sur son ergonomie que ses performances.

Le Motorola Moto XQue ce soit par la forme de ce téléphone intelligent, qui « se fond dans la paume de la main » ou par son autonomie de batterie de près de 20 heures, le Moto X de Motorola performerait presque aussi bien qu’un téléphone haut de gamme.

Selon le site Internet de ITBusiness Canada, le point faible de ce modèle réside dans la caméra. Bien qu’elle possède un appareil photo à l’arrière de 10 mégapixels qui peut enregistrer des vidéos en résolution 1080p, les images sont sombres et presque sous-exposées.

L’écran de 4,7 pouces de diagonale, affichant une résolution de 720p, n’est pas le meilleur disponible sur le marché, mais selon Joshua Topolsky du site Web The Verge, il est acceptable, voir même légèrement au-dessus de la moyenne.

Les critiques sont donc unanimes non pour décrire le Moto X de Motorola comme étant le meilleur téléphone intelligent de sa catégorie, mais plutôt pour reconnaitre que Motorola et Google ont réussi à offrir un mobile de bonne qualité à un prix raisonnable. Le Moto X est de Motorola est disponible sur le site Internet de Rogers au coût de 190 dollars avec certains contrats de deux ans.

Lire la suite de l’article sur le site Internet d’IT Business Canada, une publication sœur de Direction Informatique (en anglais)

Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

Rogers, Shaw et Québecor signent une entente définitive concernant la vente de Freedom Mobile 

À la suite d’une entente annoncée 17 juin dernier, Rogers Communications, Shaw Communications et Québecor annoncent aujourd'hui avoir conclu une entente définitive concernant la vente de Freedom Mobile à Vidéotron, une filiale de Québecor, sous réserve des approbations réglementaires et de la finalisation de la fusion de Shaw et Rogers, annoncée le 15 mars 2021.

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

La concurrence peut-elle accroître la résilience du Réseau ?

Le chef de la direction de Rogers, Tony Staffieri, et son nouveau directeur de la technologie, Ron McKenzie, ont comparu devant le Comité permanent de l'industrie et de la technologie de la Chambre des communes le 25 juillet pour fournir des détails sur la panne du réseau national de l'entreprise le 8 juillet. Au cours de la discussion, des députés ont interrogé les deux dirigeants sur les engagements pris par l'entreprise pour éviter que cela ne se reproduise.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

Plus de conditions aux opérateurs de télécommunications à la suite de la panne de Rogers

Le gouvernement fédéral pourrait imposer davantage de conditions aux fournisseurs de télécommunications pour améliorer leur résilience alors que l'enquête sur l'énorme panne de Rogers du 8 juillet se poursuit, a déclaré le ministre de l'Industrie devant un comité de la Chambre des communes.