L’IA contre les appels frauduleux : le CRTC approuve la demande de Bell

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) vient d’autoriser Bell à utiliser l’intelligence artificielle (IA) pour bloquer certains appels frauduleux sur une base d’essai de 90 jours.

Image : La Presse canadienne

Dans une demande transmise au régulateur en juillet 2019, Bell proposait le recours à l’IA pour analyser le trafic de télécommunication afin de « repérer les anomalies qui suggèrent une éventuelle activité frauduleuse ».

« Ces anomalies seraient alors soumises à un examen, et si une activité suspecte était vérifiée, Bell Canada bloquerait les appels ultérieurs liés à l’activité anormale à l’échelle du réseau », indique le CRTC dans sa décision rendue mardi.

Comme le système s’appliquera à l’ensemble du réseau de Bell, tous les appels qui y transitent seront potentiellement soumis à une analyse ou à un blocage, a précisé le conseil. Ni l’expéditeur ni le destinataire d’un appel prévu ne seront informés que celui-ci a été bloqué.

Cette nouvelle procédure concerne seulement les appels vocaux, et n’aura aucune incidence sur les SMS.

En décembre 2018, le CRTC avait déclaré que les fournisseurs de télécommunications auraient un an pour se conformer à un système de blocage universel pour les appels non sollicités. Le régulateur estime que l’utilisation de l’IA n’aura pas d’impact négatif sur les mesures réglementaires existantes, et viendra plutôt les compléter. Le CRTC indique en outre qu’un tel système risque peu de produire de faux positifs, compte tenu des « méthodes de vérification étendues et approfondies que Bell a développées ».

La CRTC se dit finalement satisfait des mesures mises en place par Bell pour la protection des informations confidentielles, et affirme que les exigences de consentement pour la collecte et la divulgation de données personnelles sont suffisantes.

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Bell branchera 117 000 clients de plus à son réseau de fibre optique en Ontario

Bell annonçait à la fin de la semaine dernière un investissement de plus de 650 M$ pour le déploiement de son infrastructure à large bande en Ontario. S'inscrivant dans le cadre du Plan Internet haute vitesse de l'Ontario, il s’agit d’un partenariat avec le gouvernement de l'Ontario qui de son côté investit 484 M$. Ce sont plus de 177 000 foyers et entreprises qui pourront profiter du nouveau service. 

Les avancées de l’IA au service de l’agriculteur

Lors de l'ouverture le mois dernier de Pace Port Toronto, le cinquième centre mondial de recherche et de co-innovation exploité par Tata Consultancy Services (TCS), K. Ananth Krishnan, directeur de la technologie de l'entreprise, a rappelé un conseil astucieux qu'il avait reçu un jour de son ami et mentor, le regretté Dr Clayton Christensen.

Décès de Jean de Grandpré, pionnier des télécommunications

On apprenait hier le décès de Jean de Grandpré, survenu le weekend dernier à l’âge vénérable de 100 ans. Réel pionnier du monde des télécommunications au Canada, Il a joué un rôle majeur dans la création de Bell Canada Entreprises (BCE) Il était par ailleurs un leader important du milieu des affaires.

20,5 M$ du CRTC pour l’accès aux services sans fil mobiles et Internet au Manitoba, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce aujourd’hui dix projets recevront en tout jusqu'à 20,5 millions de dollars en financement dans le cadre du Fonds pour la large bande.

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.