L’IA contre les appels frauduleux : le CRTC approuve la demande de Bell


Catherine Morin - 10/06/2020

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) vient d’autoriser Bell à utiliser l’intelligence artificielle (IA) pour bloquer certains appels frauduleux sur une base d’essai de 90 jours.

Image : La Presse canadienne

Dans une demande transmise au régulateur en juillet 2019, Bell proposait le recours à l’IA pour analyser le trafic de télécommunication afin de « repérer les anomalies qui suggèrent une éventuelle activité frauduleuse ».

« Ces anomalies seraient alors soumises à un examen, et si une activité suspecte était vérifiée, Bell Canada bloquerait les appels ultérieurs liés à l’activité anormale à l’échelle du réseau », indique le CRTC dans sa décision rendue mardi.

Comme le système s’appliquera à l’ensemble du réseau de Bell, tous les appels qui y transitent seront potentiellement soumis à une analyse ou à un blocage, a précisé le conseil. Ni l’expéditeur ni le destinataire d’un appel prévu ne seront informés que celui-ci a été bloqué.

Cette nouvelle procédure concerne seulement les appels vocaux, et n’aura aucune incidence sur les SMS.

En décembre 2018, le CRTC avait déclaré que les fournisseurs de télécommunications auraient un an pour se conformer à un système de blocage universel pour les appels non sollicités. Le régulateur estime que l’utilisation de l’IA n’aura pas d’impact négatif sur les mesures réglementaires existantes, et viendra plutôt les compléter. Le CRTC indique en outre qu’un tel système risque peu de produire de faux positifs, compte tenu des « méthodes de vérification étendues et approfondies que Bell a développées ».

La CRTC se dit finalement satisfait des mesures mises en place par Bell pour la protection des informations confidentielles, et affirme que les exigences de consentement pour la collecte et la divulgation de données personnelles sont suffisantes.




Tags: , , , ,

À propos de Catherine Morin

Éditrice - Direction Informatique