Commerce électronique: 6,8 G$ dépensés par les Québécois en 2012

L’enquête NETendances du CEFRIO estime que 47 % des internautes adultes québécois auraient effectué des achats en ligne au cours de l’année dernière.Illustration de commerce électronique

L’organisme québécois de transfert et de liaison CEFRIO, dans une nouvelle édition de son enquête NETendances, indique que la valeur totale des achats en ligne qui auraient été réalisés par des internautes adultes québécois aurait été de 6,8 milliards de dollars en 2o12.

Dans le fascicule produit pour l’édition 2011 de l’enquête, on avait fait état d’une estimation de la valeur totale des achats en ligne de 5,6 milliards de dollars. Ainsi, la valeur totale des achats en ligne au Québec aurait progressé de 21 % en une année.

Le CEFRIO rapporte qu’en moyenne 26,7 % des adultes québécois auraient effectué des achats en ligne au fil des mois en 2012. Cette moyenne serait supérieure de 6,9 points de pourcentage à la moyenne des achats mensuels des adultes québécois qui avait été estimée pour 2011.

Parmi les seuls internautes adultes québécois, en moyenne 32 % des internautes auraient effectué des achats en ligne au fil des mois l’an dernier, soit un point de pourcentage de plus qu’en 2011.

Dans son rapport, le CEFRIO évalue à 333 dollars la valeur moyenne des achats au cours d’un mois type en 2012. Cette valeur est supérieure de 63 dollars ou 23,3 % de à la moyenne de la valeur mensuelle des achats qui avait été estimée pour l’année 2009, mais elle est inférieure de trois dollars à la moyenne qui avait été estimée pour l’année 2011.

Le volet de l’étude NETendances du CEFRIO qui est consacré au commerce électronique a été dévoilé dans le cadre de la conférence annuelle sur le commerce électronique Salon eCom Montréal.

Achats en ligne selon l’âge

Au cours d’un mois type, c’est la catégorie des adultes québécois de 25 à 34 ans qui aurait eu la plus forte proportion d’acheteurs en ligne, soit 41 %. Viennent ensuite les catégories des adultes de 18 à 24 ans (37 %) et des adultes de 35 à 44 ans (36 %).

Pour les autres catégories d’âge, la proportion des personnes qui ont effectué des achats en ligne en 2012 est inversement proportionnelle à l’âge. Chez les adultes de 65 ans et plus, seulement 8 % des personnes auraient effectué des achats en ligne l’an dernier.

Au niveau du montant moyen des achats au cours d’un mois type, c’est la catégorie des adultes québécois de 45 à 54 ans qui aurait dépensé la somme la plus importante, soit 453 dollars. Viennent ensuite les catégories des personnes de 55 à 64 ans (418 dollars) et des personnes de 65 ans et plus (399 dollars). Le plus petit montant moyen des achats aurait été dépensé par le groupe des adultes de 18 à 24 ans (206 dollars). Ainsi, le montant moyen des achats en ligne au cours d’un mois type était généralement proportionnel à l’âge en 2012.

En 2012, 35 % des adultes internautes québécois auraient effectué des achats en ligne auprès d’une boutique en ligne, 28 % auprès de sites d’enchères en ligne, 23 % auprès de sites de petites annonces et 14 % auprès de sites d’achat groupé.

Modes de paiement en ligne

Parmi les modes de paiement utilisés pour les transactions durant une période donnée en 2012, soit de juillet à décembre, 73 % des transactions réalisées par des internautes adultes québécois auraient été réglées à l’aide des cartes de crédit des trois principaux émetteurs (Visa, MasterCard, American Express), tandis que 18 % des transactions auraient été réglées au moyen des services de paiement en ligne Interac et PayPal.

Également, 2 % des transactions réalisés en ligne durant la période d’observation auraient été réglées au moyen d’une carte de débit ou d’un virement bancaire en ligne. 2 % des transactions auraient été réglées au moyen d’une carte cadeau prépayée ou d’un coupon en ligne et 1 % à l’aide de points obtenus par un programme ou une récompense. Notons qu’un pour cent des transactions en ligne n’auraient pas été réglées au moyen d’un paiement en ligne.

Le plus récent fascicule de l’enquête NETendances du CEFRIO pour 2012 fournit également des données à propos des catégories d’achat des produits et services qui ont été acquis par les adultes internautes québécois en 2012, des statistiques sur les lieux de vente en ligne qui ont été utilisés par les cybervendeurs québécois ainsi que données liées au  profil sociodémographique des cyberacheteurs et cybervendeurs au Québec l’année dernière.

Le volet de l’enquête NETendances 2012 qui est dédié au commerce électronique a été réalisé à l’aide d’un cumulatif annuel et de sept collectes de données qui ont été réalisées par téléphone de janvier 2012 à janvier 2013). Environ mille adultes québécois ont pris part à chaque collecte de données.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Les réseaux sociaux comme principale source d’information

Une enquête NETendances dont les résultats ont été dévoilés cette semaine par l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que le tiers des adultes québécois utilisent les réseaux sociaux comme principale source pour s'informer sur l'actualité.

Financement de 30 M$ pour Amilia afin d’accélérer la transformation numérique du secteur récréatif

Amilia, une entreprise technologique montréalaise fondée en 2009 œuvrant dans le secteur du commerce électronique pour les activités récréatives, annonce un nouvel investissement de 30 millions de dollars du Fond de croissance des entreprises du Canada (FCEC), d'Exportation et développement du Canada (EDC) et d'Investissement Québec (IQ). 

L’identité numérique peu connue des Québécois

Une enquête NETendances rendue publique aujourd'hui par l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que moins de la moitié des internautes québécois connaissent les concepts d'identité numérique (44 %) et de portefeuille numérique gouvernemental (45 %).

Shopify fractionne son action ordinaire en 10 actions

Shopify a annoncé hier un fractionnement 10 pour 1 de ses actions de classe A et de classe B, sous réserve de l'approbation des actionnaires.

L’industrie de la restauration du Canada aura son premier marché dans le métavers

Restaurants Canada, une association sans but lucratif qui vise à accroître le potentiel de l’industrie de la restauration grâce à des programmes destinés aux membres, la recherche, la défense des intérêts, des ressources et des événements, développe un marché dans le métavers pour son industrie.