Baisse du bénéfice net trimestriel chez Yellow Média

Yellow Média rapporte des revenus de 223,2 millions de dollars pour le premier trimestre de son année financière 2014.Logo de Yellow Média

La société de portefeuille montréalaise Yellow Média, qui exploite l’entreprise Groupe Pages Jaunes, fait état de revenus trimestriels qui sont inférieurs de 11,9 % aux revenus de 253,2 millions de dollars qui avaient été comptabilisés pour le premier trimestre de son année financière 2013.

Les revenus trimestriels de Yellow Média qui sont associés aux médias numériques sont de 104 millions de dollars. Ces revenus sont supérieurs de 5,1 % aux revenus de 98,9 millions de dollars qui avaient été constatés pour la période équivalente de l’année financière 2013.

De plus, les revenus associés aux médias numériques correspondent à 46 % de l’ensemble des revenus trimestriels de Yellow Média. La proportion des revenus associés aux médias numériques était de 39,1 % lors du premier trimestre de l’entreprise en 2013.

Yellow Média dit avoir élaboré un plan de retour à la croissance afin de soutenir la deuxième phase de sa transformation numérique vers un positionnement dans le marché de la publicité numérique locale. Elle ajoute que les revenus tirés des médias numériques résultent de la migration de clients des médias traditionnels vers son offre numérique, comme la solution 360º Pages Jaunes.

Yellow Média rapporte un bénéfice net trimestriel de 39,2 millions de dollars, soit 26,5 % de moins que le bénéfice net de 53,4 millions de dollars qui avait été constaté douze mois plus tôt.

À la fin du trimestre terminé le 31 mars 2014, Yellow Média comptait environ 270 000 annonceurs, alors qu’elle comptait environ 300 000 annonceurs à la fin du trimestre correspondant de 2013.

Le taux de renouvellement par les annonceurs est de 85 %, contre 86 % douze mois plus tôt. Yellow Média a acquis environ 16 500 nouveaux annonceurs durant la période de douze mois terminée le 31 mars 2014, par rapport à 16 400 nouveaux annonceurs pour la période correspondante en 2013.

Articles connexes

Des entreprises s’attendent à de l’aide de l’État pour investir dans des technologies propres

Neuf dirigeants sur dix de moyennes entreprises du Canada ayant répondu à un sondage produit par KPMG se disent préoccupés par les répercussions du conflit en Europe sur l’économie, l’industrie et les entreprises.

Financement fédéral pour les semi-conducteurs et la photonique d’ici

Les industries locales de semi-conducteurs et de photonique au Canada auront accès à de nouvelles sources de financement fédéral.

La Caisse de dépôt mise sur la numérisation de l’économie

Les stratégies de la Caisse de dépôt et placement du Québec tiennent compte de la numérisation de l’économie et de la transition climatique.

Des restaurateurs s’équipent de leur propre plateforme de livraison de commandes

L’entreprise RestoLoco a été créée en 2020 pour « briser le cercle vicieux de l’utilisation des plateformes de livraison étrangères comme Uber Eats » et pour « déployer une plateforme qui appartient et profite » aux restaurateurs.

Cryptomonnaies : du sable dans l’engrenage de chaînes de blocs

Des pannes et des retards sur des plateformes de transactions de cryptoactifs reposant sur la technologie de la chaîne de blocs ont entraîné la semaine dernière des chutes des cours de cryptomonnaies.