Des restaurateurs s’équipent de leur propre plateforme de livraison de commandes


Dominique Lemoine - 05/01/2022

L’entreprise RestoLoco a été créée en 2020 pour « briser le cercle vicieux de l’utilisation des plateformes de livraison étrangères comme Uber Eats » et pour « déployer une plateforme qui appartient et profite » aux restaurateurs.

Source : Getty

« Des restaurateurs se rallient contre les géants de la livraison en devenant partenaires et actionnaires de RestoLoco, une plateforme qui leur appartient. Nous trouvons impensable l’idée que les restaurateurs d’ici continuent de donner près de 30 % de leurs recettes à des firmes étrangères. Les plateformes populaires ne permettent pas de fidéliser la clientèle et ne profitent pas à l’économie locale », dit l’entreprise RestoLoco, par communiqué.

RestoLoco affirme prévoir développer ses interfaces et agrandir son équipe afin de « solidifier son offre », ainsi qu’étendre ses activités à plusieurs villes du Québec et du Canada, de manière à « préserver » des entreprises et à « faire rouler l’économie locale », alors que les restaurateurs se trouvent « contraints » d’utiliser des plateformes de livraison de repas en raison de la situation sanitaire.

« RestoLoco s’est donnée comme mission de sauver l’industrie de la restauration des griffes des géants de la livraison », étant donné que l’avenir de la restauration passe par les technologies de livraison et commande en ligne, ajoute RestoLoco.

Il est prévu que les livraisons soient effectuées par des « entreprises déjà établies » et que le « contrôle » des relations avec la clientèle soit laissé aux restaurateurs.

Une campagne de financement participatif est en cours pour RestoLoco.

L’application mobile RestoLoco est disponible sur iOS et Android.

Lire aussi :

Intentions d’investissements technologiques 2022 des PME

Restauration : la québécoise CHL PLZ acquise par la française Sunday

Lightspeed lance une solution pour les restaurants




Tags: , , , , , , , , , , ,