Attaque par saturation contre le TPCL en ligne

Un essai facultatif de la version en ligne du test provincial de compétences linguistiques (TPCL) prévu pour le 20 octobre aurait été annulé en raison d’une attaque par déni de service distribué (DDOS).OQRE, Office de la qualité et de la responsabilité en éducation

L’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) affirme que cette « cyberattaque » aurait été la cause de problèmes techniques qui sont survenus le jeudi 20 octobre au moment où devait avoir lieu un essai facultatif du système de TPCL en ligne à l’échelle du Québec.

Selon l’OQRE, « au plus fort de l’attaque par DDOS, 99 % du trafic dans le système ne venait pas d’écoles ou de conseils scolaires » et « cette attaque a [ainsi] bloqué l’accès des utilisateurs légitimes du système », tels que des membres du personnel enseignant et des élèves.

Toujours selon l’OQRE, « une très forte demande provenant d’un grand nombre d’adresses IP situées autour du globe a ciblé le réseau qui soutenait l’application du test ». L’OQRE soutient que l’attaque pourrait avoir été « initiée par une ou plusieurs entités ».

L’OQRE mentionne aussi continuer son enquête avec la collaboration d’un « cabinet légiste indépendant » et prévoir « entamer des discussions afin de déterminer comment renforcer le système ».

De plus, l’OQRE soutient ne pas douter que des évaluations pourront être administrées en ligne « avec succès » sur la base d’une approche « d’apprentissage numérique ».

Le TPCL habituel et non facultatif pour les élèves du Québec doit avoir lieu en mars 2017. L’OQRE maintient pour l’instant prévoir que les élèves pourront effectuer cette évaluation en ligne ou sur papier.

Lire aussi:

Vulnérabilité de fournisseurs de systèmes de noms de domaine et de leurs clients

Des attaques par DDoS plus stratégiques

Les attaques par DDoS sont plus virulentes

Articles connexes

Bris de la confidentialité de renseignements personnels de candidats à Québec

Des documents et des fichiers du gouvernement du Québec contenant des renseignements personnels au sujet de 31 540 personnes ont été trouvés sur des supports informatiques externes au domicile d’un employé de la fonction publique.

Québec veut plus de numérique en éducation

Un montant de 10,6 millions de dollars sera utilisé sur deux ans par le gouvernement du Québec pour intégrer plus d'outils numériques de gestion et de prise de décisions au ministère de l’Éducation et au réseau scolaire.

Log4Shell : assouplissement d’une obligation fiscale pour les entreprises

Les entreprises qui ne peuvent avoir accès à des services en ligne de Revenu Québec en raison de la fermeture temporaire des services publics en ligne de l’administration publique du Québec auront droit à l’assouplissement d’une date d’échéance.

Log4Shell : reprise des services numériques de la Ville de Montréal

Les services numériques suspendus temporairement par la Ville de Montréal sont désormais accessibles.

Québec et Montréal ferment des services en ligne en raison de la vulnérabilité Log4Shell

Québec a annoncé dimanche midi avoir fait fermer de manière « préventive » des sites internet et des services en ligne le temps de faire des vérifications liées à une vulnérabilité informatique. La Ville de Montréal a annoncé la même chose dimanche soir.