350 acteurs de la transformation numérique préparent l’avenir

Les 26 et 27 mai dernier se tenait la 3e édition des Journées du numérique en enseignement supérieur (JNES) à HEC Montréal. L’événement a permis à près de 350 acteurs de mesurer l’ampleur du chemin parcouru, particulièrement depuis le début de la pandémie, et d’envisager l’avenir en matière d’apprentissage et d’enseignement numériques. Illustration de conférence

Les participantes étaint issus de collèges, cégeps et universités de partout au Québec. Ils y ont démontré leur enthousiasme et leur intelligence collective face aux défis en termes d’attentes de la communauté étudiante, d’attachement à la vie de campus, d’outils technologiques ainsi que de normes et de règlements.

Le principal constat qui ressort de ces journées est que les outils technologiques sont utiles, mais qu’ils doivent être en accord avec les objectifs pédagogiques, les besoins des apprenants et la nature des cours : formation diplômante ou non, formation régulière ou continue, à temps plein ou à temps partiel.

« L’expérience pédagogique est très importante pour le maintien des liens sociaux, le bien-être et la réussite. La technologie ne doit pas prendre le dessus sur les apprentissages, l’expérience et les besoins de créer des réseaux professionnels et personnels », souligne Jacques Robert, directeur de l’innovation et du développement pédagogique, professeur titulaire à HEC Montréal et coordonnateur des JNES dans un communiqué.

L’événement comptait une trentaine de conférences et a permis de dégager plusieurs constats. Par exemple, la formation et le développement des compétences numériques des enseignants sont essentiels pour l’engagement et la motivation des apprenantes et apprenants. Par ailleurs, plusieurs ressources pédagonumériques telles les communautés de pratiques se sont développées ces dernières années de même que des collaborations entre établissements.

Les journées se sont terminées par des ateliers participatifs qui ont permis de partager les perspectives quant aux défis de l’avenir et au rôle que jouera le numérique. Un certain nombre d’éléments ont été mis de l’avant :

  • Prendre en compte le besoin d’appartenance et le bien-être de la communauté étudiante;
  • Trouver le juste équilibre entre les modes de livraison, du présentiel à l’hyperflexibilité afin de rendre le savoir accessible, d’être inclusif en rejoignant une plus grande population, et ce, tout en maintenant les liens sociaux;
  • Se doter de définitions communes et un partage des données pour les différents modes de livraison;
  • Définir la citoyenneté à l’ère du numérique;
  • Mettre à niveau l’ensemble des infrastructures technologiques, effectuer une veille à propos des technologies émergentes et immersives et se former en ce sens;
  • Améliorer l’évaluation des apprentissages.

Lire aussi :

Les meilleures pratiques émergentes en transformation numérique

Financement de 30 M$ pour Amilia afin d’accélérer la transformation numérique du secteur récréatif

Connexion, le salon de la transformation numérique, de retour en présentiel

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à rlaruelanglois@directioninformatique.com.

Articles connexes

Contrat de 2 M$ en enseignement supérieur pour Alithya

Alithya annonçait plus tôt cette semaine avoir conclu une entente d'une valeur de 2 millions de dollars avec une université canadienne pour l’aider à accélérer la transformation numérique de ses processus administratifs et à rehausser l'expérience numérique axée sur les besoins des étudiants.

Québecor donne 1 M$ à la Chaire en expérience utilisateur de HEC Montréal

Québecor et sa cellule d'entrepreneuriat innovant asterX lancent un partenariat avec HEC Montréal pour aider des entreprises en démarrage au Québec dans leur stratégie numérique. La Chaire de recherche en expérience utilisateur (Chaire UX) de l'École bénéficiera donc d’un don d'un million de dollars de l'entreprise québécoise. 

Levio fait l’acquisition de Binary Star

Levio, une firme de services-conseils dans le domaine des technologies de l'information (TI) et de la gestion des organisations, poursuit sa croissance et annonce l’acquisition de Binary Star, une firme d'experts en développement et ingénierie des systèmes de Charlottetown à l'Île-du-Prince-Édouard.

À quoi bon investir dans la technologie numérique si les employés ne peuvent la rendre utile ?

Une étude récente indique qu'un leader technologique canadien sur quatre pense que son utilisation des outils numériques et de la technologie n'a que peu ou pas d'effet sur la création d'une véritable valeur commerciale.

10 leçons à tirer de la transformation numérique majeure de CI Financial

CI Financial, l'une des plus grandes sociétés mondiales diversifiées...