Téléphone intelligent à vendre? Attention au contenu résiduel


Jean-François Ferland - 10/07/2014

Un fournisseur de solutions de sécurité dit avoir extrait des milliers de fichiers personnels de vingt téléphones Android qui avaient été pourtant réinitialisés.L'utilisation d'un téléphone mobile

Le fournisseur américain de solutions de sécurité AVAST Software a procédé à l’analyse de vingt téléphones intelligents à plateforme Android qui ont été achetés en ligne auprès de particuliers qui avaient procédé à un effacement des données ou une réinitialisation de leur appareil.

Or, AVAST Software affirme avoir extrait de ces appareils plus de 40 000 photos, dont plus de 1 500 photos d’enfants, 750 photos de personnes plus ou moins dévêtues et 250 égoportraits. Également, le fournisseur de solutions de sécurité dit avoir extrait de ces appareils plus de 1 000 requêtes dans le moteur de recherche Google, plus de 750 courriels et messages textes, plus de 250 adresses de courriel et fiches de contact, quatre identités de propriétaires d’appareils et un formulaire de demande de prêt.

« En vendant leurs téléphones, les consommateurs ne réalisent pas qu’ils vendent leurs souvenirs et leur identité. […] [Leur contenu] peut être exploité aux fins de vol d’identité, de chantage ou d’harcèlement », déclare Jude McColgan, président, mobilité chez AVAST Software.

AVAST Software a révélé le résultat de cet exercice d’analyse dans le cadre de la promotion d’une application mobile d’effacement de contenu pour les appareils mobiles à plateforme Android, nommée Avast Anti-Theft, qui est offerte gratuitement dans la boutique d’applications de Google.




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+