Rogers compte exploiter une institution financière sous peu


Jean-François Ferland - 06/05/2013

Rogers Communications a amorcé le processus visant l’établissement de la Banque Rogers, qui offrira en premier lieu des services de carte de crédit.Logo de Rogers Communications

Le fournisseur canadien de services de télécommunications Rogers Communications, dans un communiqué laconique, annonce que le ministère des Finances du gouvernement fédéral lui a remis des lettres patentes de constitution aux fins de l’établissement d’une institution financière qui portera le nom de Banque Rogers.

En premier lieu, Rogers Communications compte offrir des services de carte de crédit par le biais de cette institution financière.

« Le programme de carte de crédit de Rogers représente une nouvelle opportunité de croissance pour l’entreprise tout en offrant aux clients plus de valeur dans le cadre d’un futur programme de fidélisation de Rogers »,  indique David Robinson, le vice-président responsable des Marchés émergents chez le fournisseur de services de télécoms.

Rogers a jusqu’en mai 2014 pour obtenir une autorisation de fonctionnement à titre d’institution financière de la part du Bureau du surintendant des institutions financière du gouvernement du Canada.

Au cours des dernières années, Rogers Communications a été active dans le secteur des transactions financières par le biais des appareils mobiles. En mars dernier, le fournisseur a participé à la démonstration d’une première transaction de paiement par débit à l’aide d’un téléphone mobile en collaboration avec RBC Banque Royale et Moneris.

En mai 2012, Rogers Communications et la Banque CIBC avaient annoncé la commercialisation d’une solution de paiement sans contact à l’aide d’un téléphone doté d’une technologie de communication en champ proche, par le biais d’une carte de crédit.




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+