Réseau mobile LTE : Alliance commerciale entre Rogers et Vidéotron


Jean-François Ferland - 30/05/2013

Rogers et Vidéotron déploieront un réseau sans fil partagé LTE au Québec et dans la région d’Ottawa. Les entreprises s’entendent pour un échange de services et une vente de licence de spectre d’ondes. [Mise à jour]Logos de Rogers et Vidéotron

Les fournisseurs de services de télécommunications Rogers Communications et Vidéotron ont établi une entente commerciale en vertu de laquelle les coûts de déploiement et d’exploitation d’un réseau partagé de type LTE (pour Long Term Evolution) en territoire québécois et dans la région de la capitale canadienne seront répartis entre les deux entreprises. L’entente commerciale a une durée de vingt ans.

Le déploiement du réseau sans fil partagé de Rogers et Vidéotron débutera en 2014. Les entreprises se partageront leurs infrastructures et spectres d’ondes actuels et futurs qui servent à la prestation de services mobiles de type LTE.

Rogers et Vidéotron assurent que les deux entreprises conserveront leur indépendance commerciale dans le cadre de cette initiative. Les partenaires commerciaux continueront d’utiliser leurs propres données des clients, leurs portefeuilles de produits et services et leurs systèmes de facturation.

Rogers exploite déjà un réseau LTE dans les marchés de Montréal, Québec, Trois-Rivières, Sherbrooke et Saint-Georges-de-Beauce. Dans le site web de l’entreprise, une carte de couverture de réseau indique que l’entreprise prévoit étendre « bientôt » son réseau dans les marchés d’autres municipalités au Québec, dont ceux de Drummondville, Granby, Joliette, Saguenay et Saint-Jérôme.

Dans le site web de Vidéotron, la carte de couverture du réseau mobile de l’entreprise affiche la disponibilité d’un réseau de type HSPA+. La carte ne fait pas mention de la disponibilité d’infrastructures LTE sur le territoire québécois pour l’instant.

II ne s’agit pas de la première entente de « coopétition » à être établie dans le marché des communications mobiles au Canada. Les fournisseurs TELUS et Bell Canada, qui sont des concurrents dans certains créneaux du marché des services de télécommunications, entretiennent depuis 2008 une alliance commerciale dans le marché des services mobiles pour l’établissement d’infrastructures de réseau mobile.

Vente de licence et échange de service 

Par ailleurs, Rogers fera l’acquisition auprès de Vidéotron d’une licence pour du spectre d’ondes de type AWS (pour Advanced Wireless Services) dans la région de Toronto. Vidéotron, qui n’utilisait pas ce spectre d’ondes, recevra 180 millions de la part de Rogers lors de la vente de cette licence.

Si les autorités réglementaires qui sont impliquées dans le domaine des télécommunications au Canada – dont Industrie Canada – donnent leur accord à la transaction commerciale, Vidéotron transfèrera sa licence de spectre d’ondes à Rogers au début de 2014.

La relation commerciale entre Rogers et Vidéotron comporte également une entente visant une offre mutuelle de services. Selon l’entente, d’une durée de dix ans, Vidéotron versera 200 millions de dollars à Rogers et Rogers remettra 93 millions de dollars à Vidéotron pour l’obtention de ces services.

[Mise à jour] Selon le président de Rogers Québec, Sylvain Roy, ces services ont trait à l’entretien des actifs, au partage des sites et à la bande passante, ainsi qu’à l’infrastructure dorsale entre les tours de transmission et les sites de commutation, qui est fondée sur un réseau de fibre optique.




Tags: , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+