Le coût des services mobiles au Canada diminue, indique le CRTC

L’utilisation des données mobiles au Canada augmente alors que les prix continuent de baisser, a indiqué le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dans un nouveau rapport compilé à l’aide de données recueillies dans le cadre de l’enquête trimestrielle CRTC-Statistique Canada, de l’enquête annuelle du CRTC sur les installations et de l’enquête annuelle du CRTC sur la tarification.

5G
Image : Getty

Dans le rapport, le CRTC a noté que de plus en plus de Canadiens se tournent vers des forfaits de données plus volumineux. De plus, le trafic de données sans fil mobile retrouve désormais sa tendance à la hausse après une baisse temporaire due aux restrictions de la Covid-19.

Le CRTC évalue l’utilisation mensuelle moyenne des données mobiles au Canada à 5,3 Go au quatrième trimestre de 2022, soit une augmentation de près de 40 % d’une année sur l’autre.

Le rapport indique que les prix ont chuté dans tous les domaines. Au niveau national, les prix de certains forfaits de données haut de gamme ont diminué de près de 20 %. Le CRTC indique qu’en moyenne, un forfait mobile avec 5 Go de données mensuelles avec SMS et appels illimités est maintenant 10 % moins cher qu’en 2019, passant de 48,81 en 2019 $ à 43,81 $  en 2021.

Les nouveaux plans premium semblent également être devenus moins chers. Par exemple, le prix moyen d’un forfait mobile de 10 Go a chuté de 19 % depuis 2019 et les prix des forfaits de données de 20 et 50 Go ont respectivement chuté de 9 % et 26 % au cours de la même période. 

Seuls les forfaits mobiles avec des plafonds de données inférieurs ont connu une légère augmentation. Le coût moyen d’un forfait de données de 1 Go a légèrement augmenté depuis 2019, passant de 29,02 $ à 30,34 $. De même, le coût moyen d’un forfait de voix seulement est passé à 20,83 $ par mois, une hausse de 0,90 $ depuis 2019.

En termes de couverture, le CRTC signale que 99,7 % du Canada a accès aux signaux mobiles LTE. Jusqu’en 2017, certaines communautés, comme celles du Nunavut, n’avaient aucun service LTE.

Mais ce dernier 0,3 % représente 109 700 Canadiens sans couverture. Une écrasante majorité d’entre eux vivent dans des zones rurales. De plus, la couverture est plus faible dans les réserves des Premières nations et le long des routes et autoroutes principales.

Mais le CRTC affirme que ses plans visant à offrir une couverture LTE à 100 % des Canadiens d’ici décembre 2026 sont toujours sur la bonne voie. Maintenant que le déploiement de la LTE est en grande partie terminé, les fournisseurs de services de télécommunication ont tourné leur attention vers le déploiement de leurs réseaux 5G respectifs.

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur le site IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

Telus investira 11 G$ et créera 7 000 nouveaux emplois au Québec

Entente de partage du spectre sans fil entre Globalive et Telus

Huawei et ZTE bannis des réseaux 5G/4G au Canada

Traduction et adaptation française par Renaud Larue-Langlois

Tom Li
Tom Li
Les télécommunications et le matériel grand public sont les principaux sujets couverts par Tom chez IT World Canada. Il aime parler de l'infrastructure de réseau du Canada, des produits semi-conducteurs et, bien sûr, de tout ce qui est nouveau dans le domaine des technologies grand public. Vous le verrez aussi occasionnellement signer des articles sur les actualités liées à l'infonuagique, à la sécurité et au logiciel en tant que service. Si vous êtes prêt pour une longue discussion sur les nuances de chacun des secteurs ci-dessus ou si vous avez un produit à venir que les gens vont adorer, n'hésitez pas à lui envoyer un message à [email protected]

Articles connexes

La date limite pour la fusion Rogers-Shaw reportée au 17 février

Rogers, Shaw et Québecor ont annoncé ce matin dans une déclaration conjointe que la date limite pour finaliser le projet de fusion Rogers - Shaw et la vente de Freedom Mobile à Québecor a été reportée au 17 février, en attendant l'approbation du ministre de l'Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne.

L’Université de Waterloo dirigera un consortium pour faire progresser la sécurité et la défense du Canada

L’Université de Waterloo annonçait hier la création d’un consortium de technologie de réseau mobile 5G et au-delà pour aider à développer des réseaux mobiles 5G et à améliorer la sécurité et la défense du Canada. 

TekSavvy exhorte le ministre Champagne à bloquer la fusion Rogers-Shaw et à refuser l’offre de Vidéotron pour Freedom Mobile

Le fournisseur de service Internet (FSI) indépendant Teksavvy de Chatham, en Ontario, a demandé aujourd'hui au ministre de l'Industrie, des Sciences et de la Technologie du Canada, François-Philippe Champagne, de bloquer la fusion de 26 milliards de dollars proposée en refusant le transfert des licences de spectre sans fil de Shaw ainsi que l'acquisition de Freedom Mobile par Vidéotron.

La saga de la fusion Rogers-Shaw : bilan 2022

La saga de la fusion Rogers-Shaw a suivi un chemin cahoteux en 2022, à la suite des revers de plusieurs « chiens de garde » de la concurrence, de quelques victoires de courte durée, de nouvelles entreprises et de désillusion après un trop grand nombre de rencontres de médiation sans succès.

Nominations à la tête du CRTC

L'honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien, annonçait hier la nomination de Vicky Eatrides au poste de présidente et première dirigeante et d'Alicia Barin et Adam Scott aux postes de vice-présidents du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).