Loi antipourriel : grand ménage dans les listes d’envoi


Jean-François Ferland - 07/10/2014

84 % des internautes canadiens qui sont au courant de la loi antipourriel ignoreraient des demandes de confirmation d’abonnement à des listes d’envoi, selon un sondage de l’ACEI.Illustration du concept du courriel

Un sondage réalisé par la firme Ipsos Reid pour le compte de L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI), un organisme qui gère le domaine de pays de premier niveau .CA au Canada, indique que 60 % des répondants canadiens qui utilisent le courriel seraient au courant de l’existence de la Loi canadienne antipourriel.

C’est le groupe des utilisateurs du courriel de 55 ans et plus qui aurait la plus importante proportion de personnes étant au fait de l’existence de la loi fédérale (68 %), devant le groupe des 35 à 54 ans (67 %) et celui des personnes de 18 à 34 ans (50 %).

Le sondage révèle que 62 % croiraient que le règlement fédéral fera réduire la quantité de pourriels qu’ils recevront. 64 % des répondants qui font partie du groupe des 35 à 54 ans conviendraient que la loi fédérale sera efficace, contre 63 % des répondants du groupe des 55 ans et plus et 59 % des répondants du groupe de 18 à 34 ans.

Également, 67 % des Canadiens profiteraient de la réception de courriels de confirmation d’abonnement à des listes d’envoi pour réexaminer leurs abonnements à ces listes. 71 % des répondants de 35 ans et plus seraient enclins à réviser leurs abonnements aux listes d’envoi, alors que seulement 56 % des personnes de 18 à 34 ans procéderaient à un réexamen de leurs abonnements.

Abonnements à la baisse

Or, parmi les personnes qui connaissent l’existence de la Loi canadienne antipourriel, non seulement une grande majorité des utilisateurs du courriel au Canada (84 %) auraient réduit leurs abonnements aux listes d’envoi en ignorant des demandes de confirmation d’abonnement. Notamment, les personnes qui ont reçu de telles demandes n’auraient maintenu en moyenne que 55 % de leurs abonnements.

Selon le sondage de l’ACEI, 7 % des Canadiens n’auraient répondu favorablement à aucune demande de confirmation d’abonnement à une liste d’envoi, tandis que 13 % auraient répondu favorablement à plus de neuf demandes sur dix.

« Notre recherche montre que non seulement la population canadienne est au courant de la nouvelle loi visant l’élimination des courriels, mais qu’elle nourrit également de grandes attentes quant à l’effet qu’elle aura sur leur boîte de réception. Les entreprises doivent veiller à ce que leurs campagnes de marketing par courriel respectent ces attentes », indique David Fowler, directeur du marketing et des communications à l’ACEI.

« Alors que de plus en plus de petites entreprises canadiennes se tournent vers le Web pour exercer leurs activités de marketing, elles doivent s’assurer de comprendre les lois et les règlements qui les régissent », ajoute-t-il.

Le sondage a été réalisé en ligne au nom de l’ACEI par Ipsos Reid auprès de 1 000 adultes canadiens, par le biais d’une communauté en ligne de sondage. La marge d’erreur est de 3,5 %, 19 fois sur 20.




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+