Financement de Canarie pour le CRIM et Ouranos


Dominique Lemoine - 15/09/2016

Des projets du Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM) et d’Ouranos recevront du financement de Canarie pour le développement de logiciels destinés à la recherche scientifique.CRIM, Ouranos, Canarie

L’organisme public fédéral Canarie se présente comme étant responsable de l’infrastructure numérique et du réseau de données des milieux de la recherche et de l’éducation au Canada, ce qui inclut les scientifiques et les étudiants des universités, collèges, hôpitaux, laboratoires publics et instituts de recherche.

Canarie affirme aussi contribuer à des travaux de recherche qui font un usage massif des données volumineuses, de même qu’au développement de logiciels de recherche, de gestion des données expérimentales ainsi que d’accès aux instruments et collègues. L’organisme ajoute offrir des services infonuagiques aux entreprises technologiques.

Le projet Adnotare, qui est piloté par André Lapointe et Pierre André Ménard du Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM), est l’un des cinq projets qui recevront une portion de la tarte de 2,3 millions de dollars distribuée.

Adnotare est un projet d’annotation qui vise la création collaborative de banques de connaissances à contenu multimédia en automatisant l’annotation et en favorisant l’échange entre groupes qui travaillent sur les mêmes données.

De plus, un projet de système d’analyse et de visualisation de puissance en climatologie (PAVICS) piloté par Diane Chaumont d’Ouranos doit aussi recevoir sa part. La plateforme doit fonctionner sur des « superordinateurs en réseau », harmoniser la recherche en climatologie, ainsi que permettre de concevoir et de visualiser des scénarios de changement climatique et de ses répercussions.

Les autres projets financés appartiennent à l’Université de Guelph, à Études d’oiseaux Canada et à Ocean Networks Canada (Université de Victoria).

Canarie mentionne gérer un répertoire de logiciels de recherche scientifique qui sont mis à la disposition des chercheurs et des projets subventionnés. Ainsi, les cinq projets désormais financés devront pouvoir réutiliser pour atteindre leur objectif 18 autres logiciels qui ont reçu dans le passé un financement de Canarie.

Lire aussi:

Le Canada deuxième au monde en données excédentaires

Portail de données ouvertes : catalyseur ou cimetière de données?

Collèges et infonuagique à la rescousse de PME via CANARIE




Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+