Encore de la place pour le logiciel libre dans Montréal ville « intelligente »?


Dominique Lemoine - 30/01/2015

La stratégie 2014-2017 de la Ville de Montréal pour devenir une ville dite « intelligente et numérique » s’appuierait notamment sur la mise en place d’une architecture technologique ouverte et interopérable.Logo de la Ville de Montréal

La Ville de Montréal affirme que sa stratégie comprend aussi trois autres éléments, soit de développer un réseau de télécommunications urbaines multiservices à haut débit, de libérer et de valoriser les données ouvertes, ainsi que de développer des solutions aux enjeux urbains. De plus, la Ville mentionne prévoir étendre à court terme son réseau Wi-Fi gratuit.

Également, la Ville soutient que sa stratégie vise, entre autres, à favoriser l’essor d’un secteur de pointe autour du créneau de la ville intelligente comme levier d’avancement du projet et comme moteur de développement économique. La Ville précise que les entreprises de Montréal en technologies génèrent 21 milliards de dollars en ventes annuelles.

Cependant, l’opposition officielle doute de l’ouverture réelle réservée par la Ville de Montréal aux logiciels libres. « La Ville annonce vouloir favoriser les logiciels libres mais, en 2014, on a systématiquement renouvelé toutes les licences du système d’exploitation Windows 7 et de la suite Office 2013, et ce sans faire de place aux logiciels libres », selon Projet Montréal.

Lire aussi :

Réseau sans fil sur la ligne verte du métro de Montréal

Montréal annonce des dépenses en TI pour la période 2015-2017

Montréal se dote d’un Bureau de la Ville intelligente et numérique




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+