Applications mobiles : la transparence sur la vie privée rassure


Dominique Lemoine - 11/09/2014

Les applications mobiles qui offrent des énoncés clairs et concis sur la protection de la vie privée suscitent un sentiment de confiance.L'utilisation d'un téléphone mobile

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada affirme que ce constat provient du ratissage international de 1 211 applications mobiles qui a été effectué par le Global Privacy Enforcement Network et auquel il a participé en évaluant 151 applications.

Le Commissariat rappelle que plusieurs applications mobiles sur le marché cherchent à avoir accès à de grandes quantités de renseignements personnels, sans nécessairement expliquer adéquatement les raisons pour lesquelles ces renseignements sont collectés et utilisés.

Le Commissariat souligne que jusqu’à environ 40 % des applications mobiles qui ont été examinées n’affichaient soit aucune politique de confidentialité ou que la politique affichée était soit illisible, incompréhensible ou qu’elle soulevait des craintes sur la collecte, l’utilisation et la communication des données.

« Nous avons recensé des applications qui demandaient d’accéder à la caméra de l’appareil ou à des renseignements potentiellement sensibles comme l’emplacement de l’utilisateur. Ces demandes ont suscité un vrai malaise chez bon nombre de nos évaluateurs », explique le Commissariat.

Par exemple, le Commissariat mentionne l’exemple d’une application mobile de lampe de poche qui demanderait l’autorisation d’avoir accès à la liste de contacts de l’utilisateur sans expliquer pourquoi.

Pourtant, le Commissariat ajoute que parmi les applications qui se sont le mieux classées en matière d’explications figuraient des applications très prisées sur le marché, ce qui démontre, à son avis, que les explications aux clients n’ont pas d’impacts négatifs sur le volume de téléchargements.




Tags: , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+