Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l’Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l’état de la gouvernance et de l’autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.Illustration du concept de base de données

Le rapport révèle que la qualité des données a dépassé la sécurité des données en tant que principal moteur des initiatives de gouvernance des données, 41 % des personnes interrogées convenant que leur prise de décision d’affaires repose fondamentalement sur des données fiables et de qualité.

En outre, plus de 45 % des responsables informatiques interrogés déclarent que « la qualité des données est le principal facteur qui nuit au retour sur investissement dans les efforts de gouvernance des données ».

Patrick Nichols, PDG de Quest, a déclaré : « Les utilisateurs professionnels à tous les niveaux techniques ont un avantage lorsqu’ils ont une visibilité, un contrôle et une confiance totale dans leurs données. »

« Des données fiables et des opérations de données efficaces n’ont jamais été aussi déterminantes pour le succès ou l’échec des objectifs commerciaux. Lorsque les gens n’ont pas accès à des données de haute qualité et n’ont pas la confiance et les conseils nécessaires pour les utiliser correctement, il leur est pratiquement impossible d’atteindre les résultats souhaités. »

Les principales conclusions de l’étude révèlent que :

  • Près de 25 % des personnes interrogées ont déclaré qu’au moins 71 % des données de leur entreprise étaient obscures.
  • 46 % ont identifié le manque de qualité des données sources comme un obstacle à l’optimisation de leur utilisation.
  • 90 % considèrent que les DataOps sont la clé pour surmonter les défis de la gestion des données, et qu’elle sont « le plus efficace lorsqu’elles sont associées à une automatisation accrue et à un accès élargi ».

Il convient de noter que les chefs d’entreprise ont du mal non seulement à donner un sens à leurs données, mais aussi à les localiser et à les utiliser en premier lieu, 42 % des répondants au sondage déclarant qu’au moins la moitié de leurs données étaient des « données obscures » – conservées par l’organisation, mais inutilisées, ingérables et introuvables. Un afflux de données obscures et un manque de visibilité des données entraînent souvent des goulots d’étranglement en aval, ce qui entrave la précision et l’efficacité des données opérationnelles.

Les entreprises, a déclaré Nichols, « ne peuvent pas utiliser les données, et encore moins les optimiser au profit de leur organisation, si elles ne peuvent pas les voir. Les responsables informatiques doivent faire de l’autonomisation des données leur première priorité, permettant à leurs organisations de tirer parti de l’intelligence d’affaires, créant une source unique de vérité pour réussir dans le monde actuel axé sur les données.

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

Vol majeur de données sur un milliard de Chinois non confirmé

SAS Hackathon 2022 : Résoudre les problèmes du monde réel à l’aide de données

Equifax Canada nomme Sandy Kyriakatos au poste de directrice des données

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois

Articles connexes

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.

SAS Hackathon 2022 : Résoudre les problèmes du monde réel à l’aide de données

C’est cette semaine que SAS annonçait les gagnants de son Hackathon 2022. Parmi 70 équipes qualifiées du monde entier et 50 soumissions, SAS a retenu 13 équipes pour leur innovation utilisant l'intelligence artificielle infonuagique Viya de SAS, Microsoft Azure et d'autres technologies. 

Un palmarès canadien des escroqueries en ligne

Une récente étude de Social Catfish révèle que le Canada a connu une augmentation sans précédent des escroqueries en ligne en 2021. Au total, les victimes de ces escroqueries se sont fait voler 380 M$ en 2021, plus du double des 165 M$ volés en 2020 dans le cadre d’événements similaires.

Les réseaux sociaux comme principale source d’information

Une enquête NETendances dont les résultats ont été dévoilés cette semaine par l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que le tiers des adultes québécois utilisent les réseaux sociaux comme principale source pour s'informer sur l'actualité.

À quoi bon investir dans la technologie numérique si les employés ne peuvent la rendre utile ?

Une étude récente indique qu'un leader technologique canadien sur quatre pense que son utilisation des outils numériques et de la technologie n'a que peu ou pas d'effet sur la création d'une véritable valeur commerciale.