Une étude d’Aptum explore la meilleure façon de lutter contre les coûts imprévus de l’infonuagique

Le fournisseur de services gérés hybrides multi-nuage Aptum publiait la semaine dernière la troisième partie de son étude annuelle sur l’impact de l’infonuagique 2022, le principal point à retenir étant que l’infonuagique a entraîné des coûts plus élevés que prévu pour 73 % des décideurs informatiques interrogés.

Selon Marvin Sharp, vice-président des produits et de la stratégie de la société, « les coûts imprévus associés au nuage peuvent représenter un défi pour de nombreuses entreprises qui ne disposent pas d’une stratégie infonuagique complète. Généralement, des coûts imprévus surviennent en raison d’un manque de familiarité avec le nuage ».

Les entreprises, a-t-il dit, « ne comprennent pas toujours parfaitement comment fonctionnent les modèles de consommation et lequel est le meilleur pour leur organisation. Par exemple, la migration d’origine peut souvent entraîner un pic de prix en raison d’un manque de refactorisation réussie des applications. Cette augmentation de prix peut être importante et n’est pas toujours expliquée aux entreprises, ce qui suscite des inquiétudes inutiles. »

Basée sur les réponses de 400 professionnels informatiques expérimentés au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni, la première partie de l’étude a été publiée en février et explorait le déploiement de charges de travail sur différentes infrastructures infonuagiques, ainsi que le processus décisionnel derrière leur placement.

La deuxième partie a été publiée en juin et examinait les « complexités inhérentes aux environnements en nuage hybride et leurs implications sur la sécurité, la gouvernance des données, la conformité et la reprise après sinistre ». Ses conclusions ont révélé que la gestion efficace de la sécurité n’est plus seulement une question de sécurisation des données dans chaque environnement, car les données doivent également être sécurisées lorsqu’elles se déplacent entre les sites.

« Les entreprises utilisent différents environnements à des fins différentes », a déclaré Marvin Sharp. « Une plateforme de développement d’applications et une autre comme site de production, par exemple. C’est là que vous bénéficiez des avantages d’un environnement en nuage hybride, mais le déplacement des charges de travail entre les deux environnements met les données en danger. Par conséquent, dans un environnement de travail hybride, les organisations doivent envisager de sécuriser le point A et le point B, ainsi que le mouvement des données entre les deux.

Quant à la question des coûts imprévus examinée dans le dernier article, les auteurs du rapport notent que le chiffre de 73 % est une « augmentation importante de 28 % par rapport à un peu plus de la moitié (57 %) des entreprises en 2021 ».

Et dans ce qui équivaut à un scénario de bonnes nouvelles et de mauvaises nouvelles, les résultats ont révélé que 71 % des responsables informatiques pensent que la transformation du nuage « a un impact positif sur l’efficacité opérationnelle », alors que 65 % des décideurs informatiques interrogés déclarent qu’ils ont « gaspillé une quantité importante de ressources informatiques » en raison des inefficacités du nuage.

Selon Aptum, les principales causes de coûts imprévus incluent :

  • Le manque de familiarité avec l’infonuagique – Des connaissances, une expertise et des ressources internes limitées sont des obstacles à une gestion efficace du nuage.
  • Les coûts démesurés de l’infonuagique – Lorsque les entreprises ne configurent pas le nuage pour évoluer efficacement, elles consomment souvent plus de ressources que prévu.
  • L’effet « Hotel California » du nuage – Il est tentant et facile de se lancer dans l’infonuagique, mais difficile d’en sortir. Pour éviter les frais de sortie, la planification et l’expertise sont essentielles lors du choix de la meilleure infrastructure infonuagique pour les charges de travail.
  • La complexité hybride – Le mélange de plates-formes d’infrastructure hybrides, multi-nuage et héritées a ses propres coûts de gestion supplémentaires.
  • La modernisation du nuage – Les organisations cherchent de plus en plus à moderniser leurs applications en nuage. Cependant, le manque d’expertise et l’existence de systèmes hérités ajoutent souvent de la complexité et des coûts pour ceux qui cherchent à le faire.
  • Un mauvais modèle de consommation – Les entreprises peu familières avec l’infonuagique peuvent se retrouver à adopter le mauvais modèle de consommation.

Le rapport note également que « les conséquences de l’inflation sur les coûts représentent certaines des préoccupations les plus importantes de nos répondants. En fait, la réduction des coûts était le quatrième moteur de la transformation du nuage avec 37 %. Parallèlement, presque autant d’organisations (35 %) prévoient que le contrôle des coûts du nuage sera leur plus grand défi. »

Il poursuit en disant qu’il existe « des preuves claires que les avantages du nuage peuvent avoir une influence positive sur les finances des entreprises, avec 90 % des organisations interrogées affirmant que l’infonuagique a permis d’atteindre les gains d’efficacité attendus. »

« Cependant, l’un des grands défis pour les entreprises réside dans leur approche technique et stratégique de la transformation du nuage et dans la question de savoir si elles disposent des ressources nécessaires pour mettre en œuvre une approche efficace. »

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Paul Barker
Paul Barker
Paul est le fondateur de PBC Communications, une firme de rédaction spécialisée dans le journalisme indépendant. Son travail est apparu dans un certain nombre de magazines technologiques et en ligne sur des sujets allant des problèmes de cybersécurité et du monde en évolution de l'informatique de pointe à la gestion de l'information et aux progrès de l'intelligence artificielle.

Articles connexes

Les consommateurs et les entreprises n’ont pas les mêmes priorités en matière de confidentialité

Selon des recherches récentes de Cisco Systems, les consommateurs et les chefs d'entreprise ont des priorités différentes en matière de confidentialité des données.

Le télétravail inquiète les responsables de la sécurité, selon une enquête

Selon une nouvelle enquête de Cisco Systems, le nombre croissant d'employés travaillant à distance aujourd'hui est source de cheveux gris pour les responsables de la sécurité de données et les chefs d'entreprise ayant des responsabilités en matière de cybersécurité.

Tecsys annonce une nouvelle solution de gestion du commerce électronique 

Tecsys Inc., une entreprise québécoise du domaine de la gestion de la chaîne d'approvisionnement et du commerce omnicanal annonçait il y a quelques jours une nouvelle solution d'exécution du commerce électronique de type « entrepôt dans un entrepôt ».

Aptum acquiert la montréalaise CloudOps

Le fournisseur de services gérés hybrides multi-nuage Aptum a considérablement augmenté son offre de produits ainsi que ses effectifs, avec l'annonce de l'acquisition de CloudOps, une société de Montréal spécialisée dans les plateformes infonuagique natives open source, la réseautique et le développement & exploitation.

OVHcloud lance des serveurs « bare metal » payables à l’utilisation, compatibles avec le nuage public

La société française d’infonuagique OVHcloud lançait hier son nouveau...