Les Canadiens effleurant à peine les possibilités de l’IA, le CIFAR offre un cours en ligne gratuit

Le Canadian Institute for Advanced Research (CIFAR) vient de publier les résultats d’une étude intitulée « Insoucieusement optimistes », qui suggère que les Canadiens et Canadiennes sont tellement captivés à jouer avec les nouveaux outils d’IA qu’ils ne prennent pas conscience de toute la portée des risques et des possibilités qui en découlent.

L’organisation a communiqué les résultats de cette recherche à l’occasion du lancement d’un nouveau cours en ligne gratuit en français et en anglais. Le cours se nomme Objectif IA et il est destiné à améliorer les connaissances de la population canadienne sur l’IA.

Le CIFAR est un organisme de recherche mondial qui compte plus de 400 chercheurs provenant de 161 établissements dans 18 pays. Il est soutenu par les gouvernements du Canada, de l’Alberta et du Québec, de même que par des fondations, des particuliers, des entreprises et des organisations partenaires canadiennes et internationales. En 2017, le gouvernement du Canada l’a chargé d’élaborer et de diriger la stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle (IA), la première stratégie nationale en matière d’IA au monde.

« Les technologies de l’IA sont de plus en plus appliquées à des processus décisionnels qui ont des répercussions directes sur les personnes, comme la sélection de CV, l’analyse de données sur les soins de santé ou l’évaluation du risque hypothécaire », explique Elissa Strome, directrice exécutive, Stratégie pancanadienne en matière d’IA au CIFAR. « Puisque l’IA joue un rôle de plus en plus important dans notre vie personnelle et professionnelle, il est essentiel que tous les Canadiens et Canadiennes acquièrent des connaissances de base sur le sujet. »

Objectif IA propose des formations données par des spécialistes mondiaux de l’IA, dont Yann LeCun, responsable de la recherche en IA chez Meta, Julie Owono, directrice exécutive d’Internet Sans Frontières et Stuart Russell, professeur à l’Université de Californie à Berkeley. La formation autonome peut être suivie en moins d’une journée et un certificat numérique est décerné à l’issue du cours.

Le cours permet aux participants de :

  • Comprendre la signification des différents termes relatifs à l’IA. (Apprentissage automatique par rapport à apprentissage profond, ou métadonnées par rapport aux sciences des données).
  • Déboulonner les mythes courants sur l’IA tels que : « Les programmes d’IA sont plus intelligents que les humains ».
  • Avoir une vision d’ensemble du potentiel de l’IA, y compris de la façon dont l’IA joue un rôle dans la prévention des maladies, aide à prédire les catastrophes mondiales, telles que les famines, et de la façon dont les scientifiques de l’IA utilisent les données pour aider à dépolluer les océans.
  • Réfléchir aux enjeux éthiques de l’IA et de l’utilisation des données liés à la confidentialité, à la désinformation, à la partialité et à la prise de décision algorithmique.

On peut s’inscrire à la formation sur le site du CIFAR.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected].

Articles connexes

Intel se lance dans l’aventure avec de nouvelles offres centrées sur l’IA

Le lancement d'un produit majeur par Intel Corp. jeudi dernier a prouvé que l'organisation est clairement en plein essor, affirme Denis Gaudreault, directeur national d'Intel Canada, ajoutant qu'il espère que dans quelques années, « les gens écriront des livres sur notre redressement ».

Les protecteurs canadiens de la vie privée publient des principes pour le développement responsable de l’IA

Dans la foulée des directives de cybersécurité pour les systèmes d’IA générative publiées par le gouvernement fédéral, les régulateurs fédéraux, provinciaux et territoriaux de la protection de la vie privée du Canada ont publié leur propre ensemble de lignes directrices liées à la confidentialité.

Lancement de Coveo Relevance Generative Answering

Coveo, un fournisseur montréalais de plateformes d'IA d'entreprise, lance Coveo Relevance Generative Answering, une solution basée sur l’IA qui peut générer des réponses aux requêtes complexes des utilisateurs en tirant parti des grands modèles de langage (GML).

Un accord politique européen ouvre la voie à une loi sur l’IA

L'Union européenne est parvenue à un accord sur la première loi globale sur l'intelligence artificielle au monde. Selon l'Associated Press, les négociateurs du Parlement européen et des 27 pays membres de l’union ont signé vendredi un accord politique provisoire qui facilitera l'adoption de la loi sur l'intelligence artificielle.

L’OACIQ lance un robot conversationnel pour répondre aux questions du public

L’OACIQ, l'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec, lance une agente conversationnelle alimentée par l’intelligence artificielle (IA) nommée Élise afin de répondre aux questions du public. Acheteurs, vendeurs et courtiers immobiliers pourront désormais obtenir des réponses à leurs questions en tout temps auprès de l'agente.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.