Des attaques par rançongiciel plus ciblées en 2022

Les attaques par rançongiciel seront plus ciblées en 2022 et dirigées contre des serveurs et des fournisseurs de services d’informatique en nuage, selon des chercheurs de Trend Micro.

Source : Getty

Selon le rapport annuel de prédictions de l’entreprise de produits de cybersécurité, les opérateurs de rançongiciels viseront des cibles plus complexes pour en soutirer des données et en tirer profit.

« Leurs attaques seront un défi pour les équipes de sécurité, car de nombreuses entreprises n’ont pas encore investi pour sécuriser leurs serveurs autant qu’elles ont investi pour sécuriser leurs terminaux », indique le rapport du vendeur.

Les techniques d’infiltration utilisées par les opérateurs de rançongiciels resteront probablement les mêmes, selon le rapport, mais elles seront utilisées pour viser des cibles plus complexes, qui seront peut-être plus critiques que les principales cibles des années précédentes.

Des chercheurs croient aussi que les opérateurs de rançongiciels utiliseront aussi des méthodes d’extorsion plus modernes et plus sophistiquées.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Le paiement moyen par rançongiciel atteint 450 000 dollars au Canada

Un promoteur immobilier de Calgary touché par une attaque par rançongiciel

La Commission de transport de Toronto se remet d’une attaque par rançongiciel

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à hsolomon@soloreporter.com.

Articles connexes

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

La semaine dernière dans le monde du rançongiciel – lundi 11 juillet 2022

Une diminution des attaques, ou le « calme plat avant la tempête » ? Publication du rapport du second trimestre de Cyberint sur les rançongiciels.

Des responsables des TI admettent manquer de visibilité sur leur surface d’attaque

Malgré des investissements dans la cybersécurité, de nombreuses organisations canadiennes – et leurs homologues mondiales – admettent qu'elles ont toujours des problèmes de visibilité de leurs systèmes informatiques, ce qui complique leur capacité à sécuriser des données vitales.

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.

La semaine dernière dans le monde du rançongiciel

Nous savons que la majorité des entreprises ont subi une forme d'attaque de rançongiciel. Selon un sondage Telus publié en 2022, « les cyberattaques sont en hausse au Canada, 98 % des organisations canadiennes signalant une cyberattaque au cours des 12 derniers mois ».