Le paiement moyen par rançongiciel atteint 450 000 dollars au Canada

La rançon moyenne payée par des entreprises et des organisations du Canada s’élève à plus de 450 000 dollars canadiens, selon un sondage mené auprès d’entreprises pour Palo Alto Networks.Illustration du concept de budget

Le sondage auprès des décideurs en technologies de l’information d’entreprises de 100 à 1000 salariés a été réalisé en septembre par un cabinet d’études de marché pour le vendeur de services de cybersécurité Palo Alto Networks. Il suggère que les victimes ont payé en moyenne environ 458 200 dollars.

Parmi les personnes interrogées, 55 % ont déclaré que leur organisation a été victime d’une attaque par rançongiciel, une sur cinq ayant été attaquée plus d’une fois.

Parmi les répondants d’organisations touchées par des rançongiciels, 58 % ont déclaré que leur organisation a payé une rançon et 14 % ont déclaré que leur organisation a payé une rançon plus d’une fois.

Selon le groupe de consultation en sécurité Unit 42 de Palo Alto Networks, le gang de rançongiciels Conti a été le plus actif en 2021 dans la publication de données volées à des organisations du Canada, avec 31 victimes de janvier à septembre.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Réponse aux rançongiciels : vos sauvegardes fonctionnent-elles?

Rançongiciels : un groupe avec un nouveau nom sévit au Canada et aux États-Unis

Quelles forces de l’ordre appeler au secours en cas de cyberattaque?

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à [email protected]

Articles connexes

Aliments Maple Leaf confirme avoir été victime d’un rançongiciel et ne paiera pas la rançon

Le gang de rançongiciels Black Basta répertorie désormais le transformateur de viande canadien Aliments Maple Leaf parmi ses victimes. Ce n'est pas clair, mais cela pourrait être lié au cyberincident que la société a reconnu plus tôt ce mois-ci.

Le syndicat des enseignants des écoles secondaires de l’Ontario informe les victimes d’une attaque par rançongiciel

Certains enseignants, membres du personnel et retraités des écoles secondaires publiques de l'Ontario ont été avisés que leurs renseignements personnels avaient été copiés par un pirate informatique dans le cadre d'une attaque par rançongiciel contre les systèmes informatiques de leur syndicat au printemps dernier.

La chaîne de magasins de vêtements pour hommes Harry Rosen confirme une cyberattaque

Le détaillant canadien de vêtements pour hommes Harry Rosen a reconnu avoir été victime d'une cyberattaque le mois dernier.

La ville de Westmount touchée par un rançongiciel

La ville de Westmount sur l’île de Montréal aurait été la cible d’un rançongiciel au cours de la fin de semaine, selon un quotidien montréalais.

La souche de rançongiciel ARCrypter expliquée par BlackBerry

Une nouvelle souche de rançongiciel a été détectée par des chercheurs de BlackBerry qui affirment qu'elle aurait frappé des organisations au Canada, en Chine, au Chili et en Colombie.