Lancement du service Xplore Fibre au Québec

Xplore inc. (qui se nommait jadis Xplornet), un fournisseur d’accès Internet 5G et par fibre optique en région qui a son siège social à Woodstock au Nouveau-Brunswick, annonce qu’environ 6 000 résidents et commerces de Val-des-Sources, de la MRC de Papineau et de la MRC de Pontiac au Québec ont maintenant accès à son service Internet haute vitesse par fibre optique. Les forfaits proposés offrent un débit de téléchargement et de téléversement pouvant atteindre 1 gigabit par seconde et une connexion sans aucune limite de données.

Xplore se spécialise en matière d’accès Internet pour les régions depuis près de 20 ans. Sa nouvelle bannière traduit son engagement renouvelé à améliorer le quotidien des gens qui habitent en région en leur fournissant une expérience Internet de qualité supérieure, précise la société dans un communiqué.

« Grâce à nos connexions qui atteignent le gigabit par seconde, toutes les Québécoises et tous les Québécois qui le désirent pourront profiter des attraits de la vie en région sans sacrifier la qualité de leur accès Internet », a déclaré Allison Lenehan, président-directeur général de Xplore inc. « Nos équipes sont actuellement à l’œuvre pour assurer à nos clients qu’ils pourront profiter au maximum des avantages de l’Internet, même en région. »

L’annonce d’aujourd’hui fait partie de l’initiative de Xplore d’investir 500 millions de dollars d’ici 2025 pour déployer son réseau de fibre optique et pour l’intégrer à son réseau fixe sans fil 5G. En plus du Québec, elle mène actuellement d’autres projets d’expansion de son réseau de fibre optique en Alberta, au Manitoba, en Ontario, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et sur l’Île-du-Prince-Édouard.

Ce déploiement s’inscrit dans le cadre de l’Opération haute vitesse du gouvernement du Québec. Outre cette annonce, Xplore prévoit déployer déployer son réseau de fibre optique de pointe à plus de 20 000 foyers et entreprises de Val-des-Sources, de La Tuque, de la MRC de Papineau, de la MRC de Pontiac, et de la vallée de la Gatineau. Par la suite, la société utilisera ses propres ressources pour financer l’expansion de son réseau par fibre optique dans ces localités. À terme, on parle de quelque 3 200 kilomètres de fibre optique répartis dans 61 municipalités québécoises. Xplore prévoit par ailleurs annoncer d’autres municipalités qui auront accès à son réseau dans les prochains mois. 

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

La Britannique Gigaclear choisit Exfo pour la surveillance de son réseau de fibre optique

Exfo, une firme de Québec qui se spécialise dans les tests, la surveillance et l’analyse pour le secteur des télécommunications, a été choisie par Gigaclear, un important fournisseur de services de télécommunications en milieu rural du Royaume-Uni, pour fournir une solution de tests et de surveillance à distance de la fibre afin de soutenir son expansion.

Rogers offrira l’Internet à 8 Go/s aux clients résidentiels cet été

Lorsqu’il s’agit de vitesse d’accès à l’Internet, plus c’est élevé, mieux c’est. Et Rogers vient de prendre les devants au Canada en annonçant, le 19 avril que les essais en laboratoire et chez les clients de son service Internet par fibre optique à 8 gigaoctets par seconde (Go/s) sont complétés.

Pressions pour moins de réglementation pour les fournisseurs de télécoms

Le cadre réglementaire des télécommunications et de l’Internet au Canada est trop contraignant, murmure l’Institut économique de Montréal.

La CIRA se penche sur les iniquités numériques en matière de télétravail

Des iniquités numériques et technologiques désavantagent des communautés du Canada, en particulier en contexte de pandémie, avec le travail à distance et en ligne qu’elle implique, selon la CIRA.

Communications outre-mer gratuites vers l’Ukraine

Les entreprises de télécommunications du Canada renoncent pour l’instant aux frais de connexion outre-mer avec l'Ukraine.