L’actualité des TI en bref


Jean-François Ferland - 28/03/2008

Vente de BCE : Le CRTC pose des conditions. Les gagnants des Mérites du français dans les TI. Le MDEIE qualifie Groupe Créatech pour un programme d’appui au secteur manufacturier. En quelques octets : Bell Canada, Alphinat, Ludia, Eloda et l’Agence de revenu du Canada.

Vente de BCE : le CRTC dit oui, mais…

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), l’organisme de surveillance du gouvernement fédéral, a indiqué qu’il approuverait à certaines conditions la vente et la privatisation des actifs de radiodiffusion de BCE au consortium formé du fonds de retraite des professeurs de l’Ontario (Teachers) et des entreprises américaines d’investissement Madison Dearborn Capital Partners, Merril Lynch Global Partners et Providence Equity. Les actifs en question sont ceux du réseau de diffusion par satellite ExpressVu, des actifs en câblodistribution au Québec et la participation minoritaire dans le diffuseur CTVglobemedia.

Ainsi, le CRTC exige la présence de treize administrateurs au conseil d’administration de l’entreprise, dont six seront nommés par les investisseurs canadiens et cinq par les administrateurs américains. Le président du conseil, qui ne pourra être ni le président-directeur général de BCE ni un administrateur nommé par un investisseur non canadien, devra également être canadien. Le treizième membre à siéger au conseil devra être un représentant de Teachers, ce qui portera à deux le nombre de membres du conseil qui proviendront du fonds de retraite canadien.

Le comité de programmation indépendant devra être formé de Canadiens et n’avoir aucun lien avec des investisseurs non canadiens. Leurs administrateurs devront être Canadiens par citoyenneté et être désignés par des actionnaires canadiens. Alors que la valeur des actifs en radiodiffusion de BCE est passée de 109,6 millions $ à 219,1 millions $, la moitié d’un bloc d’avantages tangibles de 21,9 millions $, soit 10,5 millions $, devra servir à créer un fonds dont les revenus annuels financeront des initiatives de nouveaux médias.

Mérites du français dans les TI

L’Office québécois de la langue française, en collaboration avec la Fédération de l’informatique du Québec, l’Alliance numériqc, l’Association de l’industrie de la langue, le Cefrio ainsi que le Réseau interlogiq, a remis dans le cadre de la soirée de gala de la Francofête, les Mérites du français dans les TI.

Dans la catégorie Application logicielle, l’honneur revient cette année à Toon Boom Animation pour son logiciel Flip Boom, tandis que Ford du Canada a remporté la palme parmi les grandes organisations pour la version française du système de communication et de divertissement intégré SYNC.

Dans la catégorie Multimédia interactif, le Mérite en matière de jeux et ludacticiels a été attribué à Ubisoft pour son jeu Cranium Kabookii, tandis que le Centre intégré de mécanique industrielle de la Chaudière et la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin ont remporté le Mérite de l’apprentissage en ligne pour leur Programme de dessin industriel en ligne.

Dans la catégorie Site Internet, les Mérites ont été décernés à l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF), conceptrice de la Banque d’activités pédagogiques, et au Musée des beaux-arts de Montréal pour la mise en ligne de son nouveau site en français.

Groupe Créatech qualifié par le MDEIE

Le Groupe Créatech de Montréal, qui est spécialisé en optimisation de la chaîne d’approvisionnement et en intégration de solutions technologiques, a été identifié comme étant un fournisseur de services qualifié par le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE).

Cette reconnaissance a trait à une mesure d’appui à la productivité aux entreprises manufacturières du Québec, récemment annoncée par le gouvernement québécois, dont un volet a trait à l’utilisation des technologies de l’information pour améliorer la productivité des entreprises de ce secteur. Une entreprise peut obtenir jusqu’à 50 000 $ pour la réalisation d’un projet si un diagnostic d’entreprise et un plan d’action ont été produits et que des critères établis par le MDEIE sont respectés.

Pour obtenir cette qualification, Créatech a dû s’associer à d’autres fournisseurs de services spécialisés, soit Groupe Dancause, Naud & Associés, Zins Beauchesne et associés, Alliance Management, Cintech Agroalimentaire et Convitec, qui oeuvrent dans des domaines comme le marketing, les ressources humaines, le développement de produit et la gestion financière.

Deux ouvertures de bureaux et un changement de nom

L’entreprise Creaform de Lévis, qui est spécialisée dans le développement de solutions numériques en trois dimensions, a ouvert un bureau de service à Saint-Laurent, sur l’île de Montréal. L’ouverture de ce bureau vise un rapprochement de la clientèle potentielle des secteurs du manufacturier et des technologies. Il s’agit d’un cinquième bureau, alors que Creaform exploite des bureaux aux États-Unis, en France, en Chine et au Japon.

À quelques kilomètres de là, l’entreprise CMTek, spécialisée en développement de systèmes distribués et de solutions transactionnelles sécurisées et en intégration de différentes technologies, a ouvert un centre d’innovation logiciel au centre-ville de Montréal. CMTek a profité de l’occasion pour dévoiler une nouvelle identité corporative, soit Solutions Abilis. Outre son siège social, également situé à Montréal, Abilis exploite des bureaux en France et aux États-Unis.

En quelques octets

Le fournisseur de services de télécommunications Bell Canada a obtenu une certification de spécialisation de niveau expert en communications unifiées et en sécurité de l’équipementier Cisco.

L’éditeur Alphinat de Montréal, spécialisé en logiciels servant à établir des solutions libre-service et des espaces de travail sur le Web, a obtenu un placement privé de 125 000 $ par l’offre d’actions et de bons de souscription ordinaires.

Le développeur de contenu de divertissement interactif Ludia de Montréal a commercialisé une version pour ordinateur du célèbre jeu-questionnaire américain The Price is Right, en vertu d’une licence accordée par FremantleMedia Enterprises.

L’agence de placement média Touché!PHD a eu recours au logiciel Protocol de l’éditeur d’outils de mesure et de validation de données Eloda pour gérer la campagne publicitaire télévisée de la Banque Scotia.

L’Agence de revenu du Canada a mis en ligne le service électronique Accès rapide, qui permet aux contribuables de consulter des renseignements fiscaux liés aux déclarations de revenus, aux déductions de RÉER et au paiement de crédits et de prestations.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Un million de Québécois ont acheté en ligne à Noël Environnement : la récupération des TIC réglementée L’économie des TI en bref Le portefeuille de documents électroniques corporatifs En ligne bientôt




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+