La technologie financière sous la loupe du Bureau de la concurrence

Le Bureau de la concurrence lance une étude de marché pour évaluer l’impact de l’innovation technologique sur l’industrie des services financiers.Illustration pour le budget et le capital en TI

Faire des paiements et des transferts ainsi que placer de l’argent ou en emprunter prend de nouvelles formes avec le développement des téléphones « intelligents » et des tablettes numériques. Ces évolutions ouvrent la voie à des services financiers et à des transactions plus directs et avec moins d’intermédiaires.

Des produits et des services sont dégroupés, de nouveaux apparaissent et des jeunes pousses se créent dans le secteur des services financiers, qui aurait représenté 10 % du PIB du Canada en 2014.

Le Bureau de la concurrence a donc décidé de se pencher sur l’impact de la technologie financière sur la concurrence dans cette industrie et sur les consommateurs et les entreprises.

Les services bancaires entre pairs, les portefeuilles électroniques, les portefeuilles mobiles, les paiements mobiles, le financement participatif et les services consultatifs financiers en ligne seront notamment examinés.

Il s’agirait aussi d’identifier de possibles entraves à l’accès à l’innovation auxquelles seraient confrontées les entreprises, de même que de vérifier si la réglementation devrait être réformée ou non pour favoriser une plus grande concurrence sans entamer la confiance des consommateurs dans le secteur.

Selon John Pecman, qui est le commissaire de la concurrence, l’étude « guidera le Bureau et les organismes de réglementation afin de cultiver un environnement qui permette aux entreprises de technologie financière du Canada d’innover, de croître et de livrer concurrence à l’échelle internationale ».

Lire aussi:

Les banques : premières cibles des malveillances au Canada

Les banques seraient à l’heure des mégadonnées

Contrat avec la Banque Nationale prolongé de dix ans pour CGI

Articles connexes

Attentes et comportement des consommateurs québécois sur la confidentialité des données

Les résultats d’un sondage publiés cette semaine par GetApp Canada explorent les pratiques des Québécois quant à la confidentialité de leurs données. Il s’agit du second volet d’une enquête auprès de 230 consommateurs québécois.

Loi 64 sur la protection des renseignements personnels : Votre entreprise est-elle prête ?

Certaines dispositions de la « Loi modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels » (autrefois le projet de loi 64) entreront en vigueur dans un peu plus d’un mois, le 22 septembre. Votre entreprise sera-t-elle prête à s’y conformer ?

Vidéotron appuie Rogers et Shaw dans le litige concernant leur fusion

Vidéotron, une filiale de Québecor, a déposé une requête auprès du Tribunal de la concurrence le 8 juillet pour appuyer la fusion de Rogers et Shaw.

Échec de la médiation entre Rogers, Shaw et le Bureau de la concurrence

Rogers et Shaw n'ont pas réussi à résoudre les problèmes de concurrence lors de leur séance de médiation de deux jours avec le Bureau de la concurrence du Canada.

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.