IA : attention aux dérapages éthiques selon Yoshua Bengio et Yann LeCun

Une utilisation de l’intelligence artificielle (IA) à des fins contraires à l’éthique risque de nuire à son image dans l’opinion publique, préviennent Yoshua Bengio et Yann LeCun.

Intelligence artificielle
Image : Getty

Ces deux scientifiques impliqués dans l’IA à Montréal se sont exprimés lors d’un sommet sur l’apprentissage profond qui a été tenu la semaine dernière à Montréal, rapporte CBC.

Yann LeCun, qui dirige la recherche en IA chez Facebook, pense que les grandes entreprises concernées devraient se pencher sur des questions telles que la possible utilisation de la technologie pour manipuler des élections, ainsi qu’établir des directives sur la manière appropriée de développer et de déployer ces technologies. « Le danger est de voir l’image de l’IA auprès du public se dégrader en raison de mauvais usages qui en sont faits », a-t-il dit.

Quant à Yoshua Bengio, sa plus grande crainte réside dans l’utilisation d’armes autonomes létales. Celui qui est à la tête de l’Institut MILA (Montreal Institute for Learning Algorithms) de l’Université de Montréal estime que les gouvernements du monde devraient signer des traités d’interdiction des armes capables de tuer sans intervention humaine. « J’espère que le Canada figurera parmi les pays qui feront avancer cela », a-t-il déclaré.

Les 2 et 3 novembre prochains, des spécialistes de l’IA vont se réunir à Montréal pour participer à un forum au sujet du développement socialement responsable de l’IA.

Lire aussi :

Gartner déconseille un usage abusif du terme « intelligence artificielle »

Intelligence artificielle : laboratoire Facebook à Montréal

Lancement d’Element AI, un incubateur en intelligence artificielle

Articles connexes

Loi 64 sur la protection des renseignements personnels : Votre entreprise est-elle prête ?

Certaines dispositions de la « Loi modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels » (autrefois le projet de loi 64) entreront en vigueur dans un peu plus d’un mois, le 22 septembre. Votre entreprise sera-t-elle prête à s’y conformer ?

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.

Projet de l’INRS en intelligence artificielle appliquée à l’exploration minière

Un projet d’adaptation d’architectures et de techniques d’intelligence artificielle et d’apprentissage des machines à l’exploration minière a obtenu un financement public de 379 000 dollars.

Technologies et cybersécurité au budget du Québec

Le budget 2022-2023 du gouvernement du Québec prévoit 451 millions de dollars pour la transition de l’État et des entreprises vers le numérique, et pour stimuler les achats de technologies, au cours des cinq prochaines années.

ITI acquiert Zycom Technology

ITI est une entreprise de transformations technologiques basée à Québec et Laval, au Québec, tandis que Zycom Technology est une entreprise d’infrastructure TI et de services TI gérés basée à Toronto en Ontario.