Google confirme l’analyse des courriels dans Gmail

Google ajoute à ses conditions d’utilisation – en anglais – une mention relative au balayage des courriels entrants et sortants dans son service gratuit Gmail.Logo de Google

L’éditeur technologique américain Google, dans une mise à jour des conditions d’utilisation de ses services, confirme qu’il procède au balayage du contenu des courriels qui sont envoyés et reçus au moyen de son service gratuit Gmail.

« Nos systèmes automatisés analysent votre contenu (incluant vos courriels) afin de vous fournir des fonctions de produits qui sont pertinentes et personnalisées, telles que des résultats de recherche personnalisés, de la publicité adaptée ainsi que la détection des pourriels et des logiciels malveillants. Cette analyse a lieu lorsque le contenu est envoyé, reçu et stocké [traduction libre] », indique Google dans ses conditions d’utilisation.

Le quotidien anglais The Guardian, dans un article, rappelle que des groupes de défense de la vie privée dénonçaient depuis un certain moment la pratique du balayage des courriels par Google. Également, on rappelle qu’une poursuite a été amorcée en mars dernier aux États-Unis envers Google à propos du balayage des courriels qui sont reçus et envoyés par les étudiants qui utilisent l’ensemble gratuit d’applications Apps for Education.

« [Le balayage des courriels] n’est pas la pire chose que fait Google. Mais si les gens s’inquiètent de cette pratique, ils devraient pouvoir le désactiver complètement s’ils le désirent », a indiqué au Guardian Jim Killock du groupe de défense de la vie privée Open Rights Group.

L’ajout par Google de l’évocation du balayage du contenu des utilisateurs a été effectué le 14 avril 2014 dans la version anglaise des conditions d’utilisation de ses services. Au moment de mettre en ligne cet article, en vertu d’une vérification faite par Direction informatique, autant la version en « français » que la version en « français (Canada) » des conditions d’utilisation des services de Google n’avaient pas été mises à jour. La plus récente version en ligne de ces conditions d’utilisation date du 14 novembre 2013.

Lire l’article au complet dans le site du Guardian (en anglais)

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 26 janvier 2023 — Poursuites contre Google et Twitter, des médicaments à 5 $ et Windows 10 plus disponible

Cette semaine : Les États-Unis poursuivent Google, Twitter poursuivie pour non-paiement du loyer, des médicaments illimités pour 5 dollars et la fin des ventes de Windows 10.

Google supprime 12 000 emplois

Sundar Pichai, directeur général d'Alphabet, la société mère de Google, a annoncé dans un communiqué et dans un courriel au personnel concerné basé aux États-Unis, que l'entreprise supprimerait environ 12 000 emplois, soit 6 % de ses effectifs.

Balado Hashtag Tendances, 5 janvier 2023 — Recherches vidéo Google, TikTok espionne la presse, ChatGPT inquiète Google et des drones Amazon

Cette semaine : Des recherches Google dans les vidéos, TikTok aurait accédé aux données de journalistes, ChatGPT sonne l’alerte chez Google et des livraisons Amazon par drone.

Lancement d’un moteur de recherche sans publicité au Canada

Le moteur de recherche Neeva est lancé aujourd'hui au Canada pour offrir aux utilisateurs une alternative sans suivi et sans publicité à la plateforme de recherche Google.

Balado Hashtag Tendances, 1er décembre 2022 — L’IA qui écrit du code, les usines Foxconn vont mal, Alexa raconte des histoires et des graphismes...

Cette semaine : l’intelligence artificielle pour écrire du code, des problèmes dans les usines d’iPhone de Foxconn, Alexa crée des histoires pour enfants et l’intelligence artificielle accélère les graphismes par ordinateur.