CGI prévoit racheter près d’un million d’actions détenues par la CDPQ

CGI annonce en ce début de semaine son intention de conclure une entente privée avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) en vue du rachat aux fins d’annulation de 938 914 de ses actions subalternes avec droit de vote classe A détenues par la CDPQ, au prix de 106,51 $ par action. Cela représente un escompte par rapport au cours de clôture du 29 juillet 2022 des actions classe A en vigueur à la Bourse de Toronto (TSX).

La transaction fait partie du rééquilibrage périodique du portefeuille de la CDPQ. Une fois celle-ci réalisée, la CDPQ demeurera propriétaire d’environ 22,5 millions d’actions classe A, soit environ 9,5 % du nombre total d’actions de CGI en circulation.

« Encore cette année, CGI a produit des résultats supérieurs pour ses actionnaires. Ce rachat d’actions constitue une occasion de monétiser une partie de notre placement au bénéfice de nos déposants », a affirmé Kim Thomassin, première vice-présidente et cheffe, Québec de la CDPQ.  « À la suite de cette transaction, la CDPQ restera l’un des principaux actionnaires de CGI, et nous avons l’intention de le demeurer afin d’appuyer à long terme la croissance de ce chef de file en technologies de l’information. »

Pour sa part, Julie Godin, coprésidente du conseil de CGI a souligné que « cette transaction est conforme à notre stratégie de création de valeur et est immédiatement relutive pour nos actionnaires, a souligné. Grâce à notre solide bilan et à d’excellents flux de trésorerie combinés à plus de 2,3 milliards $ en liquidités facilement accessibles à la fin de juin 2022, CGI dispose du leadership et des ressources en capital requises pour exécuter sa stratégie de croissance rentable, à la fois interne et par acquisition ».

L’Autorité des marchés financiers a pris un décision favorable afin de dispenser CGI des obligations relatives aux offres publiques de rachat en vertu de la législation sur les valeurs mobilières applicable à cette transaction, qui sera effectuée à escompte conformément à la décision et devait être conclue lundi, et dont le règlement doit avoir lieu ce mardi 2 août 2022.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Partenariat à long terme entre CGI et VIA Rail Canada

CGI et VIA Rail Canada viennent de conclure une entente à long terme pour des services en mode délégué en soutien au nouveau système de réservation en ligne de la société. L’entente prévoit que CGI gère des applications essentielles d'entreprise.

CGI parmi les « leaders » des fournisseurs de services d’intelligence artificielle au Canada, selon IDC MarketScape

Selon le rapport d'évaluation des fournisseurs de services d'intelligence artificielle (IA) au Canada 2022 d'IDC MarketScape, la montréalaise CGI se positionne comme « leader ». Le rapport, qui est une première pour le marché canadien, définit trois des services commerciaux les plus importants dont les acheteurs ont besoin de la part des fournisseurs d'IA : la cybersécurité, l'automatisation intelligente et les solutions d'IA spécifiques à l'industrie. 

CGI lance la plateforme CGI Credit Studio

La montréalaise vient d’annoncer le lancement de CGI Credit Studio, une plateforme pour centraliser les services fondamentaux partagés pour le cycle de vie complet du crédit, de la constitution du dossier de prêt au recouvrement et à la gestion des créances, en passant par le service après-vente. Il s’agit d’un logiciel-service (SaaS) fournissant des processus d'affaires et les TI sous-jacentes en une solution unique et cohérente, déclare la société.

Mandat important pour CGI Federal avec la Commission de réglementation de l’énergie nucléaire américaine

CGI Federal inc., une filiale de CGI qui dessert le secteur public fédéral américain, vient d'obtenir un contrat pour préparer la Commission de réglementation de l'énergie nucléaire (Nuclear Regulatory Commission ou « NRC ») aux cybermenaces émergentes.

Financement de 20 M$ pour Unito afin de façonner l’avenir de la collaboration numérique au travail

Unito, une entreprise québécoise qui développe des logiciels d'automatisation de workflows, vient de compléter une ronde de financement de 20 M$ menée par la CDPQ. De nouveaux investisseurs dont Rainfall Ventures et Investissement Québec rejoignent les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Tom Williams et Mistral Ventures. Ce financement permettra à Unito de renforcer sa présence croissante sur le marché.