Après un retour triomphal, Altman fait l’éloge des employés d’OpenAI

La confiance à son maximum maintenant qu’il est de retour dans l’entreprise qu’il a cofondée, Sam Altman a déclaré cette semaine aux employés d’OpenAI dans un blog interne qu’il n’a « jamais été aussi enthousiasmé par l’avenir [et qu’il est] extrêmement reconnaissant pour le travail acharné de chacun dans une situation floue et sans précédent ».

Altman est officiellement revenu en tant que PDG mercredi dernier, après avoir été licencié par l’ancien conseil d’administration le mois dernier dans une tournure d’événements étonnante qui l’a vu rapidement réapparaître chez Microsoft pour lancer une nouvelle équipe de recherche sur l’IA, et revenir tout aussi rapidement dans l’entreprise qui a créé ChatGPT.

Il y aura bien sûr un nouveau conseil d’administration, et celui-ci est actuellement composé de l’ancien co-PDG de Salesforce, Bret Taylor, qui en sera le président, de l’économiste et ancien secrétaire-trésorier américain Lawrence Summers, et d’Adam D’Angelo, le PDG de Quora, qui a également siégé au conseil d’administration qui a voté le licenciement d’Altman.

Un autre membre de ce conseil d’administration était Ilya Sutskever, scientifique en chef d’OpenAI, qui, selon un rapport publié, a joué un rôle clé dans le limogeage, le 18 novembre, de Sam Altman et du président de la société, Greg Brockman. Il a ensuite déclaré publiquement qu’il regrettait de l’avoir fait.

« J’aime et respecte Ilya, je pense qu’il est un phare dans le domaine et un joyau d’être humain », a écrit Altman. « Je n’ai aucune mauvaise intention à son égard. Bien qu’Ilya ne siège plus au conseil d’administration, nous espérons poursuivre notre relation de travail et discutons de la manière dont il peut poursuivre son travail chez OpenAI. »

Sam Altman a déclaré aux employés que l’entreprise avait trois priorités « immédiates » :

  • « Faire progresser notre plan de recherche et investir davantage dans nos efforts complets en matière de sécurité, qui ont toujours été essentiels à notre travail. »
  • Continuer à « améliorer et déployer nos produits et servir nos clients. Il est important que les gens puissent découvrir les avantages et les promesses de l’IA et avoir la possibilité de les façonner ».
  • Taylor, Summers et D’Angelo travaillent « très dur sur la tâche extrêmement importante consistant à constituer un conseil d’administration aux perspectives diverses, à améliorer notre structure de gouvernance et à superviser un examen indépendant des événements récents ».

Dans la même lettre, Bret Taylor a déclaré que « OpenAI est une institution plus importante que jamais. ChatGPT a intégré l’intelligence artificielle à la vie quotidienne de centaines de millions de personnes. Sa popularité a placé l’IA – ses avantages et ses risques – au cœur de pratiquement toutes les conversations sur l’avenir des gouvernements, des entreprises et de la société ».

« Nous comprenons l’importance de ces discussions et le rôle central d’OpenAI dans le développement et la sécurité de ces nouvelles technologies impressionnantes. Chacun d’entre vous joue un rôle essentiel pour garantir que nous relevons efficacement ces défis. »

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Paul Barker
Paul Barker
Paul est le fondateur de PBC Communications, une firme de rédaction spécialisée dans le journalisme indépendant. Son travail est apparu dans un certain nombre de magazines technologiques et en ligne sur des sujets allant des problèmes de cybersécurité et du monde en évolution de l'informatique de pointe à la gestion de l'information et aux progrès de l'intelligence artificielle.

Articles connexes

Intel se lance dans l’aventure avec de nouvelles offres centrées sur l’IA

Le lancement d'un produit majeur par Intel Corp. jeudi dernier a prouvé que l'organisation est clairement en plein essor, affirme Denis Gaudreault, directeur national d'Intel Canada, ajoutant qu'il espère que dans quelques années, « les gens écriront des livres sur notre redressement ».

Les protecteurs canadiens de la vie privée publient des principes pour le développement responsable de l’IA

Dans la foulée des directives de cybersécurité pour les systèmes d’IA générative publiées par le gouvernement fédéral, les régulateurs fédéraux, provinciaux et territoriaux de la protection de la vie privée du Canada ont publié leur propre ensemble de lignes directrices liées à la confidentialité.

Lancement de Coveo Relevance Generative Answering

Coveo, un fournisseur montréalais de plateformes d'IA d'entreprise, lance Coveo Relevance Generative Answering, une solution basée sur l’IA qui peut générer des réponses aux requêtes complexes des utilisateurs en tirant parti des grands modèles de langage (GML).

Un accord politique européen ouvre la voie à une loi sur l’IA

L'Union européenne est parvenue à un accord sur la première loi globale sur l'intelligence artificielle au monde. Selon l'Associated Press, les négociateurs du Parlement européen et des 27 pays membres de l’union ont signé vendredi un accord politique provisoire qui facilitera l'adoption de la loi sur l'intelligence artificielle.

L’OACIQ lance un robot conversationnel pour répondre aux questions du public

L’OACIQ, l'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec, lance une agente conversationnelle alimentée par l’intelligence artificielle (IA) nommée Élise afin de répondre aux questions du public. Acheteurs, vendeurs et courtiers immobiliers pourront désormais obtenir des réponses à leurs questions en tout temps auprès de l'agente.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.