WIND se retire des enchères de licences d’ondes 700 MHz


Benjamin Jébrak - 14/01/2014

La division canadienne de WIND Mobile ne participera pas aux enchères nationales pour les licences du spectre d’ondes 700 MHz.

Logo de WIND CanadaLes enchères nationales pour le spectre d’ondes 700 MHZ, qui est stratégique pour l’utilisation de réseaux 4G LTE (Long Term Evolution en anglais), doivent se tenir à compter d’aujourd’hui (le 14 janvier 2014). Le fournisseur de services de télécommunication WIND Mobile a décidé, à une journée du début de ces enchères, de ne pas y participer, laissant seulement dix entreprises encore en course, rapporte IT Business Canada.

Lire aussi : Mobilité : Ottawa reporte des enchères de licences de spectre d’ondes

C’est un manque de financement qui a forcé l’entreprise des Pays-Bas à se retirer des enchères. En effet, VimpelCom, un des principaux actionnaires de WIND, a décidé de ne pas l’aider financièrement durant le processus.

« Nous avons décidé que nous n’allions pas parrainer ou financer la participation du WIND Canada dans la vente aux enchères du spectre de 700 MHz. Nous espérons avoir l’occasion à l’avenir [de participer à] une offre sur le spectre, si le gouvernement décide de rouvrir un autre processus d’appel d’offres du spectre de 700 MHz », a indiqué VimpelCom dans une communication par courriel.

Lire la suite de l’article sur IT Business Canada, une publication sœur de Direction Informatique (en anglais)




Tags: , , , , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+