Urgences: Beaconsfield se dote d’un système d’appels automatisés


Jean-François Ferland - 25/03/2013

Beaconsfield utilisera un système d’appels automatisés dont la base de données devra être mise à jour par les citoyens qui utilisent des appareils mobiles.Logo de la Ville de Beaconsfield

La Ville de Beaconsfield, une municipalité qui est située au sud-ouest de l’île de Montréal, a implanté un système d’appels automatisés qui sera utilisé afin d’aviser les citoyens des précautions à prendre et de consignes à suivre lors de cas d’urgence.

Selon la Ville de Beaconsfield, ce système d’appels automatisés servira à joindre les citoyens d’un secteur précis de la municipalité, par exemple une rue, un quadrilatère ou un quartier, lors de la diffusion d’un avis de mesures d’urgence ou d’un avis général. Ce système pourra être utilisé lors d’un bris d’aqueduc, d’une fuite de gaz, d’un accident environnemental, etc.

Le système d’appels automatisés de la Ville de Beaconsfield est fourni par l’entreprise Emergency Communications Network (ECN), dont le siège social est situé à Ormond Beach, en Floride.

Toutefois, la Ville de Beaconsfield précise que la base de données qui est utilisée par le système d’appels automatisés ne contient que les numéros de téléphone des lignes terrestres des propriétés qui se trouvent sur son territoire. Afin d’assurer que ses citoyens soient joints lors d’une situation urgente, la municipalité les invite à remplir un formulaire en ligne afin qu’un numéro de téléphone mobile, un numéro de téléphone terrestre confidentiel ou un numéro de téléphone créé à la suite d’un emménagement récent soient ajoutés à la base de données du système.

Dans le formulaire en ligne, qui est accessible par le biais du site Web de la Ville de Beaconsfield, on exige l’inscription d’une adresse de résidence ou de lieu de travail ainsi que le nom et le numéro de téléphone d’une personne à contacter lors de la diffusion d’un avis. Une adresse de courriel et un deuxième numéro de téléphone peuvent être inscrits en option. Des cases permettent de préciser si un numéro est lié à un téléphone mobile ou si la communication soit adaptée pour les malentendants.

Dans le formulaire, on précise que les renseignements qui seront transmis aux fin du système d’appels automatisés de la Ville de Beaconsfield demeureront la propriété du fournisseur ECN et qu’ils ne seront pas divulgués, sauf si un tribunal l’exige.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), en 2007, avait amorcé un réflexion en vue de permettre l’établissement de services d’alerte à la communauté au Canada.

Dans nos archives : Service d’alerte à la communauté évolué : une question d’équilibre




Tags: , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+