Un hébergeur français s’implante à Beauharnois


Jean-François Ferland - 27/01/2012

L’hébergeur OVH.com compte établir jusqu’à 360 000 serveurs dans un centre de données qui occupera un site industriel délaissé par le fabricant d’aluminium Rio Tinto Alcan.

OVH.com, une entreprise familiale de Roubaix en France qui est spécialisée en hébergement de serveurs,

Annonce de l'implantation de OVH.com à Beauharnois

Denis Lapointe du CLD Beauharnois-Salaberry, Jacques Saint-Laurent de Montréal International, Octave et Henryk Klaba d’OVH.com et Claude Haineault de la Ville de Beauharnois. (Photo :

établira à Beauharnois un centre de données qui hébergera à terme un nombre de serveurs qui sera 3,6 fois plus élevé que les quelque 100 000 serveurs qui sont présentement exploités dans six centres de données en France.

Cette initiative d’OVH.com, dans le cadre d’une incursion dans le marché nord-américain, entraînera la création d’une centaine d’emplois à Beauharnois – techniciens en informatique, en électronique et en câblage, techniciens en réseau informatiques, monteurs, contrôleurs, assembleurs et vérificateurs – et dans les bureaux de l’entreprise à Montréal – ingénieurs et concepteurs en logiciel, consultants et ingénieurs en informatique, etc.

OVH.com, qui se qualifie de plus important hébergeur en France, a été fondée en 1998. L’entreprise offre divers services dont l’hébergement, la gestion de noms de domaine, l’accès par ligne d’abonné numérique, la téléphonie et les communications IP et l’informatique en nuage. L’entreprise dit gérer 2,3 millions de noms de domaine, héberger 18 millions de sites et compter 400 000 clients.

Revalorisation industrielle

OVH.com s’implantera dans un site industriel qui a été délaissé par Rio Tinto Alcan à la suite de la fin d’activités de transformation selon le principe de l’électrolyse. Le fabricant d’aluminium, qui avait fermé ses installations partiellement en 2008 puis complètement en 2009, a procédé au nettoyage du site et cédé des actifs à la Ville de Beauharnois en décembre 2011. Ces actifs, situés sur un terrain d’une superficie de 26 hectares, consistent en des bureaux administratifs, deux salles de cuves et deux demi-salles de cuves qui seront tous occupés par OVH.com.

L’arrivée d’OVH.com à Beauharnois constitue pour la municipalité de la Montérégie une bonne nouvelle puisque son parc industriel fera l’objet d’une revalorisation dans un tout nouveau secteur d’activité économique.

Lire : Implantation d’OVH.com : Un renouveau industriel à saveur technologique pour Beauharnois

Pourquoi pas le Québec?

Octave Klaba qui est le directeur général d’OVH.com. Il a fondé la société alors qu’il était étudiant dans un institut universitaire à Lille, à côté de Roubaix, après qu’il eut perçu lors d’un voyage aux États-Unis le potentiel du marché de l’hébergement de sites Internet. Il a convaincu son père, qui oeuvrait dans un autre domaine d’activités, d’établir l’entreprise.

« Cela faisait deux ans que nous préparions notre arrivée sur le Nouveau Continent, explique M. Klaba. En 2011, nous cherchions un emplacement à Philadelphie, à Boston et à Détroit, et nous nous sommes dits « Pourquoi pas le Québec, pourquoi pas Montréal? » Nous avons alors contacté Montréal International, qui nous a accueillis ici et nous a fait visiter différents parcs industriels. »

« Nous avons flashé sur le site de Beauharnois parce que ses différents bâtiments avaient utilisé l’air pour le refroidissement des coulées d’aluminium. Or, c’est ce procédé de refroidissement que nous avons utilisé pour notre plus récent centre de données à Roubaix. Aussi, la présence de deux arrivées d’électricité et la proximité de la centrale hydroélectrique conviennent aux exigences pour assurer la continuité d’un centre de données », ajoute-t-il, en évoquant aussi la proximité de l’autoroute 30 qui facilite l’accès à Montréal.

M. Klaba précise que des ententes liées aux branchements à divers fournisseurs de fibre optique sont à compléter. Alors que les travaux d’aménagement des lieux ont commencé à la mi-décembre 2011, OVH.com procédera à compter de février 2012 à une série de tests par hébergement gratuit en collaboration avec des clients actuels français, puis des clients nord-américains.

La première prestation de services payants aura lieu en mars, en fonction d’un modèle de croissance particulier qui permettra l’application de tarifs moins élevés que la concurrence.

Les TIC, nouveau poumon de deux villes

L’implantation d’OVH.com à Beauharnois revêt un caractère particulier lorsqu’on considère que l’entreprise française provient de Roubaix, en France.

Tout comme Beauharnois, qui a subi les contrecoups économiques de la fermeture de quatre entreprises de l’industrie lourde au cours des quinze dernières années, Roubaix a souffert d’un important déclin industriel au cours des dernières décennies. Selon Wikipédia, Roubaix était au 19e siècle une capitale mondiale du textile. Elle a même déjà porté le nom de « ville aux mille cheminées » en raison de sa forte industrialisation. Mais la fermeture de grandes usines a affecté la commune qui, en 2010, aurait reçu le titre peu envieux de « ville la plus pauvre de France ».

Toutefois, Roubaix possède un pôle technologique en croissance avec la présence depuis une quinzaine d’années d’OVH.com, qui emploie 268 personnes, mais aussi d’autres entreprises comme le développeur de jeux vidéo et de contenu multimédia Ankama, qui emploie 450 personnes.

Ainsi, à Roubaix comme à Beauharnois, les TIC joueront un rôle dans la revitalisation économique de deux villes en quête d’un nouveau positionnement.

« Avec du recul, c’est vrai, ce que je ne vois pas nécessairement parce que j’ai « la tête dans le guidon », confie M. Klaba. Nous nous sommes installés à Roubaix parce nous étions là-bas et non pour des raisons stratégiques. La ville renaît depuis une dizaine d’années et l’image change, mais ce n’est pas seulement grâce à nous, car il y a eu beaucoup d’investissements. »

« On espère qu’on donnera notre coup de pouce à Beauharnois, car il y a du potentiel en raison de la présence d’énergie, de la proximité des États-Unis, etc. Cette partie du Québec a toutes les chances d’évoluer rapidement dans les prochaines années », ajoute M. Klaba.

À lire aussi : Le nord du Québec : Propice aux centres de données?

Pour consulter l’édition numérique du magazine de décembre 2011/janvier 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+