Symantec lance deux nouvelles mesures de protection


Benjamin Jébrak - 26/11/2013

Symantec a ajouté deux nouvelles technologies de protection des appareils informatiques à ses produits pour s’adapter aux nouvelles techniques de piratage.

Logo de NortonL’éditeur de solutions de sécurité Symantec a ajouté les technologies Disarm et Network Threat Protection à ses produits Messaging Gateway et Endpoint Protection pour protéger les utilisateurs des logiciels malveillants et des failles de réseaux.

Bien que le nombre de courriels contenant un virus ait baissé entre 2011 et 2012, selon le rapport Internet Security Threat 2013 de Symantec – un  courriel infecté sur 291 plutôt qu’un courriel infesté sur 239 – les attaques ciblées ont augmenté de 42 % au cours de 2012.

De plus, ce ne sont plus seulement les grandes entreprises qui sont les plus visées, mais bien les entreprises de moins de 250 employés. Elles sont maintenant la cible de 31 % des attaques informatiques.

La technologie Disarm, maintenant intégrée à la solution de sécurité Messaging Gateway de Symantec, permet de créer une « copie carbone numérique » des pièces jointes reçues dans les courriels sous Microsoft Office et dans les fichiers PDF. Le destinataire reçoit donc la copie carbone et non l’original de la pièce jointe, ce qui permet de bloquer tout contenu actif (JavaScript et Flash) des pièces jointes. Selon Symantec, cette nouvelle technologie bloquerait 98 % des attaques informatiques qui exploitent des vulnérabilités encore inconnues par l’éditeur de sécurité (zero-day attacks en anglais).

La technologie Network Threat Protection a été ajoutée à la solution Symantec Endpoint Protection pour les appareils fonctionnant avec les systèmes d’exploitation d’Apple. Bien que les utilisateurs de Mac se sentent plus en sécurité, de nouvelles menaces apparaissent. Symantec a recensé sept nouvelles menaces en 2012 qui permettaient, entre autres, d’accéder aux données des appareils. La dernière version de Network Threat Protection de Symantec intercepte le trafic du réseau entrant avant que ce dernier puisse avoir un impact sur le Mac, tout en cherchant et bloquant les attaques potentielles.

À lire aussi :
Sécurité : Le Canada serait un pays prisé des pirates informatiques




Tags: , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+